CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


JORN
Spirit in black [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 46.57 - Style : Hard rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.i
Contact groupe : http://www.jornlande.com http://www.myspace.com/realjorn
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 août 2009 - Chroniqueur : Oceancloud
 

En entamant cette chronique, je me suis dit que je ne critiquerai pas l’affreuse pochette photoshopée qui orne le nouvel album de Jorn Lande. Et bien non, malgré sa laideur, vous ne m’entendrez pas en dire du mal. Je vais donc me contenter de parler de ce « Spirit in black », dernier né à la pochette immonde du norvégien Jorn Lande, chanteur prolifique et touche-à-tout connu pour ses performances chez Ark, Masterplan ou bien ses participations à Avantasia ou Ayreon.

Jorn en est donc à son septième album solo depuis 2000 (rien que ça), sortant même un album par an depuis 2006 avec une régularité métronomique. Pas de problème me direz vous si la qualité suit. Et bien c’est là que le bât blesse, « Lonely are the brave » dénotait déjà d’un certain essoufflement de l’inspiration. Pour couper court au suspense, oui, « Spirit in black » est le même album que « Lonely are the barve », Jorn n’a pas quitté le drakkar hard rock FM typé US qu’il affectionne tant. Tout au long de l’album, le norvégien nous ressert les bonnes vieilles recettes de grand-mère que tout le monde connaît, le genre de plat qu’on adore mais qu’on arrive plus a ingurgiter tout simplement parce que grand-mère le ressort tous les dimanches. L’album n’est pas désagréable, mais point de salut : ça sent le réchauffé («- hé, t’écoute du Dio ? –Heu…non, c’est Jorn Lande. »), l’inspiration n’est pas l’élément principal ici. Peu de refrains mémorisables, aucun riff vraiment percutant, solos plats… c’est tout l’inverse du bon hard FM ! L’énergie est là par contre, elle porte seule l’album. Oui, mais sans doute trop. Les musiciens sont excellents, mais tout ce petit monde bourrine joyeusement sans vraiment nuancer le propos. Même Jorn s’y met ! Le norvégien que l’on connaît pour son timbre et sa technique, offre ici une prestation agressive au possible, sans variation. A la limite de la rupture tout au long du disque, ça lasse. Seul l’excellente (il en fallait bien une) « World gone down » montre le talent plus nuancé de Jorn Lande. Le reste ne m’apparaît que comme peu inspiré et trop forcé . Dommage, dommage…

A force de sortir toujours le même album, mais en moins bien, la carrière solo de Jorn risque de lasser les moins assidus des fans. Et même les die-hard finiront bien un jour par aller chercher une herbe plus verte ailleurs. Aller Jorn, prends ton temps pour le prochain, ça ira mieux.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
JORN - The Duke JORN - dio JORN - Symphonic JORN - Traveller


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut