CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BURNT BY THE SUN
Heart of Darkness [ 2009 ]
CD (Durée : 34.13)
Style : Hardcore / Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.relapse.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/burntbythesun
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 août 2009 - Chroniqueur : Aris3agaiN
 

Burnt by the Sun fait partie de ces groupes dont il est difficile, voire impossible de déterminer le style de façon précise. On a affaire à un mélange étonnant de Metalcore, de Hardcore, voire de Grindcore et de Death, qu'il paraît malaisé de décrire en un seul mot. "Heart of Darkness" marque la fin d'une carrière de dix ans, puisque cet album est, en principe, le tout dernier du groupe, comme une sorte de testament. Selon la pochette promo de Relapse Records, on a droit à trente-cinq minutes d'excellence et de brutalité. Mais voyons cela de plus près.

Dès les premières notes de "Inner Station", la production et la technicité des musiciens sont remarquables. La batterie est parfaitement mise en valeur, tout comme la voix qui ressort particulièrement bien. Ce premier titre s'approche de ce que l'on appelle communément une tuerie, des riffs intéressants, une brutalité relevée et une avec des riffs intéressants et une puissance réelle. On commence donc d'une des meilleures façons qui soient. Réellement impressionnant. "Cardiff Giant" s'enchaîne parfaitement et tente de suivre le même schéma, même si le titre est moins percutant et moins fort que le premier. A partir de "F-Unit" et de "A party to the Unsound Method", les deux morceaux suivants, le principal défaut de ce "Heart of Darkness" commence à se révéler. S'il est essentiel pour un album d'être cohérent et d'avoir un fil conducteur, il est tout aussi nécessaire que chacun des morceaux soit reconnaissable et dispose de sa propre identité. Or, ici, les morceaux se suivent, s'enchaînent et se ressemblent. Après bon nombre d'écoutes, il est toujours difficile de se répérer et de reconnaître tel ou tel titre. On pourrait presque croire à une longue chanson, plus ou moins homogène. Ce qui apparaissait comme une qualité est devenu le plus gros des défauts de l'album. Quelques morceaux sortent quand même du lot, comme "Goliath", ses riffs relevés et son court break plus qu'agréable, ou encore le tout dernier titre, "The Wolves are Running", qui contient le break le plus long de toute la galette.

Mais atténuons tout de même la déception. Burnt By The Sun a insufflé d'indéniables qualités à son tout dernier effort. On relèvera la technicité et le talent des différents musiciens, notamment du batteur (qui a officié dans les rangs de Municipal Waste) ainsi que l'artwork très soigné de l'album et, bien entendu, une production et un son impeccables. Comme quoi, malgré tous les bons ingrédients, il arrive parfois que la sauce ne prenne pas.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR