CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CLAN OF XYMOX
In Love We Trust [ 2009 ]
CD (Durée : 48.33)
Style : Goth/electro/dark wave
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.trisol.de
Contact groupe : http://www.clanofxymox.com/ http://www.myspace.com/clanofxymox
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 août 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

CLAN OF XYMOX revient de loin, très loin…Après des débuts (1983!) assez incertains , c’est en fait en ce début de 21eme siècle que le groupe peut fièrement parler de succès dans la communauté goth/electro/dark. Ronny Moorings sait qu’il doit beaucoup à son public et il leur donne tout autant, avec des prestations scéniques de « proximité » et une volonté d’en découdre une fois de plus, avec ce tout nouvel album.

Exit l’ancien label, le groupe dorénavant basé en Allemagne, signe chez Trisol et délivre leur "In Love We Trust". On veut bien les croire, et à la vue du contenu de l’album, le groupe le prouve musicalement. On est revenu à des sonorités plus aériennes de leurs débuts, délaissant le coté trop electro/dark des derniers opus - pourtant réussis. Mais le courant goth étant en crise (entièrement phagocyté par le courant electro donc), il faut du courage pour revenir aux vieilles sonorités batcave/wave des années 80’s. Pari réussi ici, avec un mélange – pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe – entre Cocteau twin, The cure et Sister of mercy. Quasiment pas de guitare electrique (ou alors le guitariste s’est absenté trop longtemps au bar pendant l’enregistrement), le synthé prend une place importante formant des notes new wave ou plutôt dark wave très appréciables. Le chant clair de Ronny est toujours impeccable, et coté mélodies entêtantes, vous serez largement servi également. Les fans de « Medusa » se délecteront ici du single « Emily », mais j’avoue avoir été surpris par le tempo général de l’opus. Le down tempo n’est pas loin parfois. C’est langoureux, plus calme et enivrant que dansant et rapide. Vous pouvez ranger vos New rock et vous préparer à danser le slow sur le dancefloor, avec vos mocassins vernis. Le groupe réussi à vous embarquer dans une véritable atmosphère tout du moins sur les six premiers titres. Puis soudainement, on accélère la cadence pour finir vers de l’electro dark plus moderne. Un partage de disque et de tempo bien curieux, peut-être que le groupe n’ose pas complètement faire le vrai virage « revival » en risquant de perdre les fanas d’electro, peu importe, l’album est réussi et c’est le principal.

J’ai le regret de vous informer que COX sera encore sur la scène goth pour un bon bout de temps encore, mais il serait appréciable que le groupe se tourne sur ce qu’il sait faire de mieux : le dark wave des années 80. Attendons que la vague electro se tasse, pour retrouver un semblant de chaleur humaine… Une valeur sure.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR