CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ERYN NON DAE.
Hydra lernaïa [ 2009 ]
CD (Durée : 55.09)
Style : Metal/hardcore
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.metalblade.com/
Contact groupe : http://end.1.free.fr/ http://www.myspace.com/end1freefr
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 septembre 2009 - Chroniqueur : Oceancloud
 

Il y a 4 ans, la sortie de « The never ending whirld of confusion » le premier EP des français de END. Avait fait naître les espoirs les plus fous chez les médias spécialisés. Le premier album des toulousains était donc attendu comme le messie. Après avoir signé chez Metal blade (c'est pas rien quand même) et changer de patronyme en un obscur Eryn non dae. (oubliez pas le point), celui nous arrive droit dans la tronche, sans sommation et ça fait mal.

Inutile de chercher à donner une étiquette précise à la musique d'Eryn non dae.. Entre death, post-hardcore, mathcore, B.O de fin du monde, « Hydra lernaïa » semble issu de l'union brutale entre Meshuggah et Hacride. De Meshuggah, END. hérite de cette ultra-violence rythmique, de cette folie déstructurante et poly-rythmée. Difficile à suivre, difficile à comprendre, Eryn non dae. frappe, hurle, terrorise, appuyé par des riffs gigantesque de brutalité et un son simplement énorme. De Hacride, Eryn non dae prend cette volonté salvatrice d'ambiancer son apocalypse sonore.
Au milieu de toute cette fureur désespérée, les toulousains jettent des passages ambiants comme un pavé dans la mare, coupant les jet de violence de façon presque brutale. Arpèges et mélodies insidieuses sont aussi inquiétants et douloureux que les accès rythmiques les plus violents. Ouf... « Hydra lernaïa » est aussi éprouvant à écouter qu'à décrire. Extrèmement difficile d'accès, cet opus demande de nombreuses écoutes et une grande volonté pour parvenir à en saisir les très nombreuses subtilités. Car derrière cette façade hyper brutale, Eryn non dae développe des trésors d'ambiances, de façon perverse mais en créant son propre univers, unique.
Dommage que sous cette débauche de violence, une certaine lassitude (et un léger mal de crâne) guette l'auditeur imprudent au bout des 55 minutes de la galette. Mais le coté indigeste du combo fait aussi partie de sa personnalité.

Pour ce premier album, Eryn non dae. frappe fort dans tous les sens du terme. C'est le parfait exemple de l'album qui restera fermé hermétiquement à jamais à la grande majorité mais daignera révéler ses secrets aux plus téméraires des auditeurs. Prenez une grande inspiration et jetez vous dans ce disque suffocant... conquis ou écœuré, vous n'en ressortirez de toute façon pas indemne.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ERYN NON DAE. - Abandon of the self

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top