CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SIMONE FIORLETTA
When reality is nothing [ 2009 ]
CD (Durée : 55.32)
Style : Instrumental/shred/progressif
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.lionmusic.com/
Contact groupe : http://www.simonefiorletta.it http://www.myspace.com/simonefiorletta
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 11 septembre 2009 - Chroniqueur : Aelbereth
 

Guitariste et acteur n°3 du groupe Italien de metal progressif Moonlight Comedy, Simone Fiorletta nous livre ici le troisième volet de sa carrière solo démarrée en 2004, carrière ayant dès lors rencontré un succès certain auprès des amateurs du genre. Or, qui dit "troisième volet" dit forcément étape décisive dans la carrière de l'artiste en question. Mais qui dit « shred » en parlant d’un sous-genre musical peu défini ne dit pas nécessairement fouillis de notes inesthétique joué à une vitesse incroyable!

Pourtant oui, « when reality is nothing » est un album technique, mais justice ne serait pas rendue s’il était uniquement qualifié de démonstratif. Car force est d‘admettre que nous avons ici affaire à un album assez diversifié tant du point de vue des influences que de la structure des compositions. En effet, dans « When reality is nothing » , on trouve aussi bien du progressif (" Dance in the city") au jeu basé sur le travail rythmique, travail qu’il serait possible, à la rigueur, de rapprocher de celui de Liquid Tension Experiment ,qu’une ballade typée folk à la guitare sèche (" Laura" ).
Bien sûr des exhibitions techniques parsemées de plans swing et heavy rock (« Oh no, once again! ») nous rappellent quand même que nous avons affaire à l'album d'un virtuose, au cas ou nous l’aurions oublié! Alors oui, la démonstration fait partie de l‘ensemble et est bel et bien présente. On notera par ailleurs la participation de Andrea De Paoli, claviériste de Labyrinth .
Dans la série des bonnes surprises et à l’instar du très bon « dance in the city » , nous prendrons garde au tout aussi bon « Like a bird » qui mêle avec savoir faire dimensions aériennes et influences rock fusion, tout cela écrit avec l’intention d’exprimer un sentiment de liberté. Effet réussi ! Il est également aisé de percevoir les influences de guitaristes tels Joe Satriani ou encore Steve Vai sur le jeu de Simone Fiorletta, particulièrement à l’écoute de « Loneliness in your eye », mid-tempo bluesy peu original mais néanmoins agréable à entendre.

Ainsi, bien que l’on ait pas le temps de s’ennuyer avec « When reality is nothing », l’originalité demeure le point qui pêche pour un album qui ne présente pas de réel changement par rapport à son prédécesseur « Parallel worlds » et qui demeure assez traditionnel dans le genre. Cependant, c’est un album instrumental d’une qualité certaine et à la production soignée , tout comme il en a été le cas depuis 2004, et c’est cela qui fait que Simone Fiorletta demeure un musicien respectable et respecté.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top