CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine AEGIRSON
Sons of Etheria [ 2009 ]
CD (Durée : 59.48)
Style : Metal original
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.thundering-records.com
Contact groupe : http://www.aegirson.com http://www.myspace.com/aegirson
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 septembre 2009 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Difficulté à jouer sur scène, à être produit, divergences d'opinions, départ d'un membre, tels sont les incidents qu'un groupe peut avoir à affronter. La capacité à surmonter ces obstacles est également un bon indice pour pouvoir jauger le moral et l'envie d'une formation. Et lorsque ceux ci frappent au plus mauvais moment?
Car une chose est sûre, le départ de leur chanteuse après la parution de l'excellent « Requiem Tenebrae » a laissé Aegirson, prometteuse formation tricolore, en proie à de nombreux doutes et difficultés à trouver une nouvelle voie; au point de devoir attendre 6 ans avant de pouvoir reconstruire quelque chose de concret.

Nouveau logo, nouveau visuel, plus futuriste, voilà le décor qui se bâtit autour de « Sons of Etheria ». Nouveau, nouveau, nouveau? Certes, mais avec tout de même pas mal d'ancien. Faut il considérer ce nouvel album comme une sorte de retour à zéro? Un nouveau départ total? Le disque est en tous cas jalonné de quelques « erreurs de jeunesse » comme certains titres « death-gothico-atmosphériques » qu'il est préférable d'éluder pour apprécier pleinement la musique ici produite. D'autant plus que la production ultra light réduit les rythmiques au néant, renvoie la batterie jouer très loin au fond de la cour, bref, aplani considérablement le volume pour un résultat final sonore largement contestable.

Un grand mal à vrai dire car les bonnes idées sont légions, Aegirson s'attachant à un détail oublié par beaucoup et pourtant primordial dans un rôle d'accroche auditive : les éléments situés au deuxième plan. Changements vocaux, duos, chœurs, basse et guitares qui tricotent en thèmes, multiples arrangement aux claviers, changement de rythmes, les musiciens osent les mélanges pour des surprises permanentes et des résultats parfois étonnants (« Ruined Nation » et son aspect heavy prog dans la lignée de groupes tels qu'Uncolored Wishes). Cet aspect pourra cependant déconcerter de part une organisation un peu « fourre tout », mais l'agencement de compositions toujours changeantes laisse deviner un aspect conceptuel difficile à saisir pleinement en l'absence de livret et de paroles. Plus audacieux encore, Aegirson s'attaque à l'exercice ultime : le chant en français, oubliant malgré tout que, si en anglais tout passe, les textes dans notre langue nationale doivent être plus creusés sous peine de passer pour poésie d'écolier (« Cœur battant »). De la créativité apparait, mais aussi de grosses faiblesses (dont les chants principaux encore à creuser) faisant paraître « Sons Of Etheria » pour une sorte de test, d'ébauche avant approbation finale.

Sous cet angle là, voilà qui laisse entrevoir des musiciens travailleurs, volontaires maitrisant technique et innovations; « Sons of Etheria » présente un nouvel Aegirson très prometteur, au groupe maintenant de rassembler toutes ses idées, de développer et de construire un peu plus. Un album à découvrir, un suivant à ne pas manquer.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AEGIRSON - requiem tenebrae

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR