CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SKELETONWITCH
Breathing The Fire [ 2009 ]
CD (Durée : 35.44)
Style : Thrash/Black
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.prostheticrecords.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/skeletonwitch
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 octobre 2009 - Chroniqueur : Black.Roger
 

Tiens, cet artwork de couverture pour le dernier SKELETONWITCH me rappelle quelque chose. Mais oui, j'y suis c'est l'œuvre de Andrei Bouzikov qui a travaillé notamment pour MUNICIPAL WASTE. Alors est-ce une coïncidence ? Nous y reviendrons plus tard. Les cinq gars de l'Ohio qui nous intéressent ici, Skeletonwitch, n'en sont pas à leur coup d'essai et « Breathing The Fire » est leur troisième album sorti depuis 2004. Alors, thrash, black, death, heavy au menu ? Et bien ma foi un peu tout ça à la fois, explications pendant l'audition, la troisième déjà, ouf !

Avec Skeletonwitch, nous avons à faire à du pur métal, tout est simple avec eux, titres assez courts, des guitares inspirées, une basse laborieuse, une batterie ravageuse, on branche et on envoie la sauce tout simplement, et le résultat est étonnement efficace et jouissif. Influencés par le thrash old-school de la bay-area (Exodus, Slayer), par le heavy/black d'un Immortal et un peu de death à la Death, nos gaillards ne font pas dans la dentelle et l'envoi est rapide, lourd parfois, avec en toile de fond des mélodies procurées par des riffs « Maideniens », un peu de heavy NVOBHM quoi !
Tout ceci est bien imposant comme l'était déjà leur précèdent album « Beyond The Permafrost » (2007). Il faut remarquer le chant du frontman, Chance, qui est plutôt black inspiré mais aussi death guttural sombre et endiablé. La production quant à elle, est bien adaptée à leur musique, ni trop léchée, ni trop « dirty », bref que du bon lors de l'écoute des douze titres qui ramonent nos conduits auditifs de façon claire nette et précise, sans prise de tête en somme et ma foi cela fait énormément de bien parfois. On pourrait comparer la démarche de Skeletonwitch avec celle de Warbringer, Toxic Holocaust et naturellement Municipal Waste (cqfd) en faisant abstraction du côté core de ces derniers. Skeletonwitch semble faire partie de cette vague de combos actuels qui font du neuf avec du vieux, remise à jour du vieux thrash et du vieux heavy, en y incorporant des éléments plus actuels de black et de death. Le résultat est là, inutile de se voiler la face et de se boucher les oreilles, on ne peut résister à ce renouveau et c'est tant mieux.

Conclusion, vous qui aimez un certain métal qui va à l'essentiel, qui groove et qui va droit au but en brisant les étiquettes, les barrières, et qui prend le meilleur de certains styles pour en faire un mélange explosif, ce skeud est pour vous tout simplement.





















pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SKELETONWITCH - Beyond The Permafrost SKELETONWITCH - Forever abomination SKELETONWITCH - Serpents enleashed

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top