CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


INFINITY OVERTURE
Kingdom of Utopia [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 47.24 - Style : Power Metal Symphonique
Informations :CD Disponible en édition limitée « Deluxe » CD/DVD
Interview :
Contact label : http://lionmusic.com
Contact groupe : http://www.welcometoinfinity.com http://www.myspace.com/welcometoinfinity
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 octobre 2009 - Chroniqueur : Aelbereth
 

A première vu, nous avons très certainement affaire ici à un album de metal symphonique. Du moins , c'est ce que nous inspire le présent artwork (très soigné , au passage) , imprégné de l'imagerie du genre. Du métal progressif symphonique? Perdu! Car bien que les orchestrations répondent présentes sur des structures d'une durée honnête , le fond tiendra davantage du power metal , abandonnant dès lors toute qualification progressive.
Infinity Overture nous arrive tout droit du Danemark,et cela fait quatre ans que le projet existe , à l'initiative du guitariste Niels Vejlyt . Petit à petit, certains grands noms du métal (Ian Perry en tant que vocaliste et Mads Volf en tant que batteur pour ne citer qu'eux) se sont joints au projet,permettant alors la réalisation de ce premier album : "Kingdom of Utopia".

Avec une histoire manichéenne tenant lieu d'album concept, il y a effectivement matière à rapprocher le tout de Rhapsody of Fire et autres, impression confirmée à l'écoute de "Millenia",premier titre de l'album aux allures de power metal galopant ponctué d'arrangements orchestraux épiques. Néanmoins , l'univers que nous présente Infinity Overture ainsi que leur musique n'aura pas à souffrir davantage de reproches sur les éventuels sentiments de déjà vu. Certes, cet album ne changera pas la face du power symphonique mais pourrait fort bien s'inscrire dans sa continuité. Rien à redire sur la qualité de la majorité des compositions et des arrangements, des breaks intéressants et pour la plupart subtils ponctuant l'ensemble de façon agréable. Mieux vaut ne pas s'attarder sur le résumé du script de la saga au risque d’engendrer à coup sûr l'exaspération ou le fou rire (en référence aux paroles ultra kitch du collègue Rhapsody), tout dépend de l’humeur de l'auditeur. Misant avant tout sur le côté grandiose retransmis par les orchestrations, le domaine de la mélodie chantée reste tout de même assez accessible, couplets et refrains ayant été conçus pour être mémorisables par le public.
Pour ne donner qu'un faible aperçu du contenu , cavalcades à tambours battants alternées à des passages plus calmes et plus lyriques ("The great believers" ), hymnes positifs chantés à plusieurs voix ponctués par les orchestrations ( "Wonderland", " Kingdom of Utopia" , "Sacred fire" ), et ballade heavy mid-tempo ("Queen of hearts") en sont quelques exemples .
Retenons en particulier le très accrocheur et épique "Temples of Doom" et ses questions réponses entre la voix masculine et une jolie voix féminine, l'imminent "Oceans of time" et pour clore l'album en beauté , l'introduction grandiose de "War cry" , unique piste instrumentale de l'album, à laquelle succèdera un bel enchaînement de soli d'influences néoclassiques .
Un album à recommander aux amateurs de power metal symphonique, il saura sans nul doute y trouver un public attentif.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut