CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DARK FUNERAL
Angelus Exuro Pro Eternus [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 45.34 - Style : Black métal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.regainrecords.com
Contact groupe : http://www.darkfuneral.se http://www.myspace.com/darkfuneral
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 novembre 2009 - Chroniqueur : Xahaal
 

Il existe chez DARK FUNERAL un petit rituel qui consiste à sortir un album tous les 4 ans, depuis « Diablolis Interium » la prophétie se réalise et les Suédois nous livre une nouvelle offrande maléfique, inspiré par le malin et l'occulte. Saluons donc l'arrivée tant attendu de « Angelus Exuro Pro Eternus », suite logique à « Attera Totus Sanctus ».

Le plan est le même que pour ses prédécesseurs, toujours le même type d'artwork, un démon cornu, des flammes, l'utilisation du latin pour le titre de l'album. Bref, du DARK FUNERAL tout craché dans sa manifestation la plus diabolique.

Le groupe ne fera pas non plus preuve de beaucoup d'originalité musicale, les mêmes éléments sont utilisés, toujours un brutal black métal aux mélodies shredés sur une double pédale quasi permanente, ne lésinant pas sur les blasts. Pour rester dans la continuité d' « Attera Totus Sanctus » quelques morceaux plus lent, parfois même en mid-tempo apparaissent (« My Funeral », « Demons Of Five », « In My Dreams »). Ces passages se montrent plus nombreux tout en restant dans la même veine d'un bon vieux DARK FUNERAL, une batterie plus lente sur une basse d'accord à la guitare rythmique et une mélodie à la guitare lead, le tout en double croche bien entendu. La production est plus propre, plus travaillé, notamment au niveau de la batterie qui est un peu plus mise en avant. Saluons d'ailleurs l'arrivée aux fut de Nils Fjellström (AEON) don le jeu s'intègre parfaitement à la musique de DARK FUNERAL.

Les suédois misent donc toujours sur la vitesse, ce n'est toujours pas avec « Angelus Exuro Pro Eternus » qu'ils ralentiront le tempo. Serais-ce le dernier groupe de brutal black métal encore debout? L'Emperor Magus Caligula et sa horde de démons ne se risquent pas dans l'expérimentation musicale pour conserver une formule qui leur est propre et qu'ils maitrisent très bien. Il faut dire que ce genre d'expérimentation est très souvent dangereuse, il n'y a qu'a regarder l'accueil qu'ont eus les derniers 1349 et MARDUK. Ralentir le tempo quand on est une figure de prou de la scène brutal black c'est s'exposer à de nombreuses déceptions, DARK FUNERAL l'a compris et nous délivre un album toujours aussi puissant et envoutant. Les vocaux du dit Caligula sont toujours fidèle à eux même, hurlé et lointain, accompagnant notre écoute de ses propos blasphématoires.

Bref, si pas mal de mes collègues reprocheront à DARK FUNERAL leur manque d'évolution et la constance de leur discographie, j'affirme que si les titres de « Angelus Exuro Pro Eternus » auraient très bien pu faire partie de ses excellents prédécesseurs, c'est qu'ils sont tout aussi bon et puissant. Pourquoi changer une recette qui marche? Attendons de voir comment ils défendent leur nouveau méfait sur scène. D'ici là laissons nous porter par les blasts de Dominator.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DARK FUNERAL - Attera Totus Sanctus

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut