CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MANU LIVERTOUT
The Sweet Path [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 34.30 - Style : Guitar Hero
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://emmanuel.livertout.free.fr/ http://www.myspace.com/manulivertoutband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 décembre 2009 - Chroniqueur : YoG
 

Amateurs de shred, de rythmes groovy, de solos « in your face », bienvenue !
« The Sweet Path », dernière galette de Manu Livertout, guitar hero made in France, est enfin disponible ! Notons qu’il s’agit ici de son quatrième album, le dernier en date (« The Bounder ») remontant à 2007.
Le bonhomme, non content d’être démonstrateur Ibanez et de bosser à la M.A.I. fait également partie de deux autres formations, qui ont également vu sortir un CD cette année. Manu, increvable ?

Increvable, peut-être. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce que fait ici Manu, c’est tout simplement de redonner une bouffée d’air aux guitaristes en mal de « Satrianismes ». En effet, dès la première note on s’aperçoit que le son ainsi que le toucher sont comparable à ceux de l’alien chauve. Tout se fait en finesse, et on retrouve ici le côté groovy que l’on pouvait rencontrer (pourquoi je parle au passé tiens ?) chez Satch il y a quelques années de cela, et qui fait tant défaut à de nombreux guitaristes de nos jours…
En fait, tout au long de l’album, on n’aura cesse de penser aux influences de Manu, et de prendre un malin plaisir à identifier les guitaristes que nous rappellent certaines parties (Satch, Vai, V. Moore, Van Halen, P. Gilbert, …) !
Les rythmiques metal (amis de la 7 cordes : bonjour !) et rock n’ roll sont à la fois très simples et très pêchues ! Le son affuté de la guitare de Manu s’impose à nos oreilles, et je n’ai pas été en mesure de résister longtemps au charme que cette créature de bois dégage ! Je me confesse : je me suis surpris à aimer, moi qui ai en grande partie lâché depuis quelques temps déjà le concept « guitar-hero-qui-nous-présente-un-cd-instru ». Manu arrive à me faire entrevoir le fait de retoucher à une ancienne drogue, celle qui fût mienne il y a quelques années de cela, et qui me fût administrée en intra grâce à un Steve Vai décidément au-delà du commun des mortels !
Mon coup de cœur reste « I don’t care », qui m’a vraiment interpellé dès le début avec son riff qui me rappelle un bon vieux rock déjanté remis au goût du jour à la sauce metal, et ses descentes de gammes incessantes qui nous font chavirer la tête. Notons que c’est loin d’être dur shred «bête » ; le rythme est bien exploité, et les notes s’enchaînent de façon très ordonnée et maitrisée.
Un reproche à faire sur cet album : la durée d’écoute, vraiment trop courte. Surtout quand on voit ce que Manu nous délivre là ; on reste sur notre faim !

Après Gary Moore, nous pouvons noter au passage que Manu a choisi ici de reprendre à sa sauce (metal !) « Shapes Of Things », joli clin d’œil à ce guitariste légendaire qu’est Jeff Beck.
Je laisse le mot de la fin à Frank Zappa, qui à l’écoute de ce CD (et surtout de ma chronique !) nous aurait peut-être gratifié d’un savoureux « Shut Up ‘N Play Yer Guitar » !




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut