CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LONG DISTANCE CALLING
Avoid the light [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 53.74 - Style : Post rock, ambient
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.superballmusic.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/longdistancecalling
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 décembre 2009 - Chroniqueur : SINISTRE.13
 

Long distance calling, est une formation venue de Munich (Allemagne) et malgré son lien avec une ville connue pour sa fête de la bière, n'a rien du groupe folklorique ! En fait il serait plutôt l'antithèse parfaite des ambiances grivoises et parfumées au senteur d'alambic et de vomis dans le caniveau qui sied si bien à ce genre de manifestation. La musique de nos sombres amis aiment à faire voyager l'auditeur vers des paysages emplis de brouillard, de chimères étranges, un monde où le 'spleen' est le seul maitre des lieux ! Et où toute idée de joie de vivre semble bannie à jamais !
Long distance calling pratique l'art au combien difficile du post rock crépusculaire à forte connotation ambiant ! Avec des titres affichant bien souvent plus de sept minutes au compteur, ce disque demande que l'on prenne son temps pour bien sentir, assimiler et finalement s'approprier les différents univers que construisent un à un, note après notes, les musiciens, un long voyage, où la musicalité est omniprésente. Les mélodies incisives, planantes, parfois psychédéliques, soutenues par une rythmique relativement inspirée, qui n'en fait jamais trop, ni pas assez , parfait équilibre entre technicité très rock progressiste 'Sundown highway' et émotion pure avec le très intimiste 'The nearing grave'. A noter sur ce titre, la participation de Jonas Renske au chant, qui (Katatonia) y fait des merveilles, même si la personnalité très affirmé du chanteur, renvoie finalement Long distance calling vers une approche bien trop proche de celles des norvégiens, cela dit la comparaison s'arrête là ! 'Avoid the light' étant une entité à par entière, possédant sa propre ligne de conduite, sans avoir besoin d'aller chercher chez le voisin son inspiration. Dommage que la production un poil trop propre, un poil trop précise manque un peu de rondeur, et ne rende l'ensemble légèrement trop 'clinique'. Ceci étant cet opus ne souffre d'aucun défaut majeur, et reste très agréable même des heures après la première écoute, en particulier si vous traversez une période de lassitude, ou tout simplement êtes fatigué du monde qui vous entoure....

Les allemands font forte impression avec cette dernière livraison, en proposant avec un talent très présent, une œuvre simple, bien travaillée, inspirée, sans aucune volonté de prouesse technique ennuyeuse, et qui pourtant impressionne par sa régularité dans les compositions, puisqu'il n'y a rien à jeter, juste à se laisser bercer et pour une fois se laisser emporter vers la douce illusion que le monde peut changer. Sans aucune hésitation à inscrire sur votre liste des prochaines acquisitions ….




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut