CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


AESIRS
Drown in Silence [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD - Durée : 24.08 - Style : Black Death Metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/aesirs
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 décembre 2009 - Chroniqueur : Chart
 

Ce groupe lyonnais s’est formé en 2008 et après quelques concerts et des remaniements au sein de line up, le quatuor a pris la décision d’enregistrer son premier E.P.
AESIRS vient de la mythologie scandinave et désigne un groupe de dieux qui fut intégré à la religion locale après les invasions indo-européennes. Contrairement à d’autres, ces dieux là ressentent la douleur psychologique et physique. C’est autours de ce thème que le groupe a décidé d’écrire ses textes emprunts de références historiques et philosophiques.

La production de cet E.P. est un peu à la limite pour le style développé. Le Black Death de AESIRS devrait bénéficier d’une plus grosse production. En effet, le son n’est pas non plus mauvais mais on aimerait un peu plus de puissance et un peu moins de cet effet « pompe » du à une compression un peu trop prononcée. Le tout sonne bien et aurait mérité un peu plus d’attention à ce niveau.

Après une introduction intéressante exécutée en acoustique, AESIRS rentre dans le vif du sujet avec un metal empruntant au Death et au Black sans vraiment prendre pied à 100% dans l’un ou l’autre de ces styles. « Silent and Calm » ouvre les hostilités sur des riffs plutôt rapides qui pourraient être issus de vielles formations Thrash ou Heavy. On pourrait penser aussi bien à des morceaux issus d’albums de DEATH, OVERKILL et toute cette génération de la première vague de brutalité. Loin encore des qualités techniques d’un Chuck SCHULDINER, les soli n’en sont pas moins intéressants. D’ailleurs, il est rare de retrouver les guitares sur les mêmes mélodies. L’harmonisation est pratiquement constante entre les deux 6 cordes. « Auri Sacra Fames » est moins rapide que son prédécesseur. Les guitaristes en profitent du coup un peu plus pour se libérer un peu plus. « Lament » se fait un peu plus sombre sur des tempos plutôt lents encore une fois. C’est le chant qui apporte le plus cette dimension black car il faut reconnaître que musicalement le combo regroupe tellement d’influences qu’il est possible que n’importe quel type de voix aurait pu avoir sa place.

AESIRS est un bon mélange de styles qui mérite une oreille attentive. Beaucoup de mélodies et de rythmiques variées sont présentes. Nul doute qu’avec encore un plus de temps et de maturité le groupe aura de quoi proposer quelque chose d’encore plus personnel et d’encore plus pointu.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut