CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine S:T ERIK
From under the tarn [ 2009 ]
CD (Durée : 48.35)
Style : Stoner
Informations :
Interview :
Contact label : http://solitude-prod.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/sterik
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 décembre 2009 - Chroniqueur : Oceancloud
 

Quoi de mieux en cette fraiche période de fin d'année pendant laquelle tombent du ciel toutes sortes de choses (neige, pluie, gros bonhomme tout rouge...) qu'un bon album en provenance d'un pays où les gens ne sont pas paniqués au moindre flocon laiteux? Ils savent rouler sur la glace, les suédois... ils craignent pas le froid, eux... ils savent s'amuser parce qu'ils ont du sang viking... et S:t Erik, ils savent planer, eux.

S:t Erik est un quintet formé il y a à peine 3 ans, empruntant son nom au Saint patron de la Suède, Saint Erik (au vue de sa biographie, pas le moindre rapport entre sa vie et la musique du groupe). C'est leur premier album, « From under the tarn » chez Solitude productions qui est arrivé chez moi en fin d'année 2009 avec son étrange pochette. Cet œil à la pupille dilatée exprimant la surprise ou la peur... abus de substances ou examen proctologique non voulu par des petits hommes verts? Sans doute un peu des deux à l'image de la musique des suédois entre psychédélisme et voyage inter sidéral. Car musicalement, S:t Erik est le digne héritier d'une tradition stoner ancestrale rodée au poignets des Cathedral, Queens of the stone age et autres Kyuss, puisant ses sources dans les œuvres séminales des rois sabbathiens. J'avoue que la formule a depuis été largement retournée dans tous les sens, mais S:t Erik est parvenu a y apporté sa touche personnelle de belle manière. Pour imager, prenez le plus heavy d'Electric wizard et plonger le dans un bain de Star trek ou de « 2001, l'odyssée de l'espace » et vous aurez un petite idée de la riche ambiance qui se dégage de cette soucoupe. Outre les classiques guitare, basse, batterie grasses et plombée, les claviers prennent ici une grande place, apportant par moult effets une atmosphère de voyage galactique. Vents solaires, pluie d'astéroïde et autre vibrations de trous noirs, S:t Erik nous attire dans le néant pour nous faire planer à 10 000. Les longues compos s'étirent, économisant bien souvent le chant pour laisser place aux expérimentations sonores. Quelque chose du dernier Neurosis, un feeling à la Hawkwind, une lourdeur toute sabbathienne entre grosses guitares et plans feutrés, S:t Erik a trouvé sa formule dès son premier album. Cet album ne s'écoute pas en fond, mais bien calé dans son canapé, avec une ferme volonté de suivre son orbite autour du subconscient, des étoiles pleins les yeux comme sur la pochette. Bon voyage, envoyez moi une carte.

« From under the tarn » pourrait être la bande son des nouvelles les plus sombres de Van Vogt ou Asimov. Ambiance spatiale pour rythmique plombée, S:t Erik défini sa vision du psychédélisme. Le stoner évoque souvent le désert poussiéreux, cette fois ci, l'environnement est tout aussi désert mais bien plus haut, froid et vide. Bienvenue dans le spatial stoner. Vers l'infini et au delà!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top