CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


RAGE
Strings to a web [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 55.00 - Style : Heavy Metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.nuclearblast.de
Contact groupe : http://www.rage-on.de http://www.myspace.com/rage
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 décembre 2009 - Chroniqueur : Chart
 

Doit on encore présenter RAGE ? 25 ans qu’ils sont là et que leur heavy metal a encore un peu de mal à s’imposer en France. Ce n’est sûrement pas le cas outre Rhin car ce sont des pionniers au même titre que HELLOWEEN, GAMMA RAY et autres formations teutonnes devenues mythiques. Ce groupe est passé par bon nombre de périodes aussi bien Thrash que symphoniques. RAGE a même brillé au Japon, c’est dire. Si « Carved In Stone » relevait plus l’agressivité du groupe, il est maintenant l’heure de regarder un peu dans le rétroviseur et de revenir avec un album varié, riche et inspiré.

Autant rentrer directement dans le vif du sujet avec le premier titre « The Edge Of Darkness ». Rien que l’introduction du morceau a de quoi ravir avec ses effets de guitares et de stéréo. Les multiples variations de rythmiques, les soli et les chorus prouvent les grandes capacités musicales du combo. La guitare est tout simplement excellente. On croirait presque entendre du BUCKETHEAD. « The Edge Of Darkness » mettra surement tout le monde d’accord et le morceau suivant « Hunter & Prey » ne pourra que séduire les plus réticents. On est vraiment face à un morceau heavy relativement conventionnel mais tellement bien exécuté que cela pourrait être presque rafraichissant. C’est un peu la même chose avec « Into The Light » avec toutefois une légère retombée sur certaines parties. On commence légèrement à tomber dans quelque chose de beaucoup moins agressif. La mélodie prend le dessus sur les envolés de guitares. « Empty Hollow » voit le retour de l’orchestre symphonique de Minsk pointer le bout de son nez pour notre plus grand plaisir.
L’intelligence de RAGE est très certainement d’avoir oser utiliser un orchestre à une heure où ce n’était pas encore quelque chose que les plus grands comme METALLICA, SCORPIONS, ou même encore KISS avaient fait. C’est aussi en grande partie grâce à cette idée que le groupe a réussi à vraiment décoller. Ce morceau est donc un retour avec cette idée brillante et ce avec un résultat des plus plaisant. Surtout que RAGE ne s’en est pas vraiment arrêté là. En effet, on peut quasiment considérer l’enchaînement de « Empty Hollow », « Strings To A Web », « Fatal Grace”, “Connected” et « Empty Hollow Reprise » comme formant un tout, comme un seul et même morceau. Après cette escapade vers des terres plus symphoniques, le groupe revient à des morceaux plus conventionnels toujours aussi techniques.

Cet album de RAGE compile les influences que le combo allemand développé au cours de ses 25 années d’existence. Si certains ont des doutes à leur sujet, ceux-ci devraient être vite balayés. Et pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, voici une bonne opportunité pour les découvrir.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
RAGE - Speak of the Dead RAGE - 21


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut