CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SOTAJUMALA
Death Metal Finland [ 2004 ]
(Durée : 33:33)
Style : Brutal Death Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.woodcutrecords.com
Contact groupe : http://www.sotajumala.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 novembre 2004 - Chroniqueur : DEATH83
 

SOTAJUMALA est un groupe de Death metal Finlandais fondé en 1998. Ces 5 musiciens nous propose après 2 MCD, un CD 11 titres sous le label Woodcut Records. Leurs dernier mini-CD Panssarikolonna avait dejà fait bonne impression.
Après la première piste d’introduction, SOTAJUMALA s’impose sans modération et montre à qui nous avons à faire ici. Ce premier morceau « Meidän Maa » (et oui c’est en finlandais) dont l’introduction rappelle le style de Vader, est sans conteste très représentative de la qualité que nous offre ici ces musiciens du grand nord.

L’album s’écoute d’une traite, se laissant apprécier jusqu'au dernier coup de grosse caisse. D’une duré de 33 minutes (ce qui est raisonnable pour du brutal) il nous fait « voyager » d’un groupe à l’autre, ce qui nous permet clairement de distinguer l’influence de ce quintet de choc. Les trois derniers morceaux de cet album, en particulier le dernier « Pommitus » pourraient perturber les fans de « Morbid Angel» tellement la ressemblance (au « Domination ») est flagrante.

La guitare est ici très présente et d’un niveau technique tout à la hauteur du genre. Certains riffs font penser à ceux de « Cannibal Corpse » à leur début. Les solos sont d’une précision et d’une efficacité inébranlable. La batterie est d’autant puissante que technique et loin d’être linéaire. Le son des toms et de la double pédale est dévastateur, seul reproche, le son de la caisse claire qui manque de dynamique. Pour ce qui est de la voix, elle plaira à nombreux d’entre vous, variant d’un registre grave (ressemblant à la voix de David Vincent de Morbid) à l’aiguë (se rapprochant à la voix aiguë de Chris Barnes de Cannibal Corpse).

Pour ce qui est de la production mis à part ce son de caisse claire inaboutie, est excellente. Tous les instruments (mis à part la basse) se distinguent parfaitement, à fort niveau l’écoute de cet album est jouissive. Bref SOTAJUMALA va faire très mal. Il est regrettable cependant que malgré ces excellentes compositions et cette excellente production il n’y ai rien ici d’original. Fait qui ne devient pas rare dans le brutal death metal, et qui à pour effet de noyer les groupes les uns aux autre. A suivre…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top