CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GERALD MOIZAN
Happiness four tracks [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD - Durée : 10.29 - Style : Guitar hero
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.moizan.net http://www.myspace.com/geraldmoizan
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 janvier 2010 - Chroniqueur : Oceancloud
 

La France serait elle la Terre Promise des « guitar-heroes »? Je commence à la croire devant la profusion de guitaristes émérites français qui se lancent dans l'aventure solo. Patrick Rondat avait ouvert la voie, ces dernières années ont vues les sorties plus ou moins confidentielles estampillées Cyril Lepizzera, Manu Livertout, Victor Lafuente, Bertrand Dosne, j'en passe et des meilleurs. Lancé à son tour dans l'aventure, c'est aujourd'hui Gérald Moizan que nous découvrons via ce mini-Cd 100% auto-produit, annonçant la venue imminente d'un album complet.

Originaire de Saint Germain en laye, Gérald Moizan roule sa bosse dans le milieu musical depuis 1994. Joueur et prof de guitare, il a également été technicien son pour des artistes français reconnus comme Ange, Johnny Halliday ou les Têtes raides.
Coté influence, on retrouve dans sa biographie exactement les mêmes noms que dans toutes les biographies de tous les guitar hero... Joe Satriani, Steve Vai, Dream Theater. Mais aussi Patrick Rondat, Django Reinhardt, Genesis... La liste est longue et pourrait laisser espérer le mélomane rêveur un mélange aux senteurs inédites, aux couleurs chatoyantes et personnelles; il n'en est rien.
Gérald Moizan s'inscrit en seulement 10 minutes dans la droite lignée du sieur Joe et de ses sbires. Shred à tout va, démonstration, toute gratte en avant. Les trois premiers morceaux sont en fait trois actes en relation, montrant à la fois la fois la force et la faiblesse du style adopté. Gérald Moizan est un très bon guitariste et cela s'entend. Il multiplie les descente de manche et les effets de style avec aisance et feeling. Mais cela suffit il? Et bien, non j'en ai bien peur. Sans être désagréables, ces trois compositions filent vite sans marquer l'esprit. « Happiness », certes le titre est bien choisi, le ton global est à la joie, mais cet étalage de notes, même si il ne manque pas de mélodie, n'insuffle finalement que peu d'émotion. La section rythmique (avec Pascal Mulot à la basse tout de même) n'est malheureusement pas là pour remonter le niveau. Trop lisse, trop passe partout, chaque titre possède des fondations interchangeables. Cette rythmique trop transparente et la guitare mixée très en avant me donne l'impression d'écouter des prises démos. C'est dommage pour un produit fini. Le dernier titre, « Little groove », se montre plus intéressant et mérite son titre. La basse et la batterie sont bien plus présentes et volubiles créent une groove funkisant bien sympathique sur lequel un Gérald Moizan donne du manche comme jamais. Cette petite ambiance improvisation clôt ce court CD sur une bonne note. Espérons que l'album suive cette trace.

Gérald Moizan ne manque pas de talent, c'est indéniable, mais la musique présentée sur ce maxi manque singulièrement de personnalité et d'émotion à mon sens. Note intermédiaire donc pour ne pas couper l'herbe sous le pied de l'artiste, mais j'attendrais l'album pour me faire une idée plus précise. Ce qui ne devrait pas tarder aux dires de l'intéressé sur son site...
PS: la pochette est par contre très réussie, même si elle ne colle pas vraiment à la musique à mon sens.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
GERALD MOIZAN - Happiness


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut