CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SABBAT
Charisma/25 years of Black Fire [ 2009 ]
CD (Durée : 133.20)
Style : Black/Thrash Metal
Informations :double cd
Interview :
Contact label : http://www.puresteel-records.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/sabbatofficial
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 janvier 2010 - Chroniqueur : Hades
 

Et si on essayait de traduire le Metal en japonais, ça donnerait quoi ? Du Visual Kei me diriez-vous, ou peut être un peu de Heavy. Eh bien non, le Metal existe au Japon, et sous ses formes les plus extrêmes. Oui oui, je parle bien du Metal noir, et cela ne date pas d’hier car Sabbat fêtent leurs 25eme anniversaire, et ils le fêtent comme il se doit avec un double CD.

Le coffret renferme deux CD, le premier est une version anglaise de "Karisma", tandis que le second renferme des reprises de sabbat interprétées par des groupes des quatre coins du monde: des brésiliens (Labatut), des suédois (Mordant) et j'en passe. Et même si les reprises ne sont pas souvent à la hauteur, on a droit à quelques bonnes surprises comme de la part de Death Hammer pour le titre « Black Metal Vulcano ». Mais intéressons nous à l’album. 10 titres dont trois « bonus tracks », plus d’une heure 10 min de musique entre Thrash hyper rapide et Black, on ne peut pas s’ennuyer.
Pour un album de ce genre, on a droit à une bonne production, le son est assez propre et même si les guitares sont parfois un peu étouffées ou les basses beaucoup mises en avant on finit par oublier cela rapidement avec quelques mélodies ou un tempo très rapide.
Certes les racines du Metal que joue Sabbat nous ramènent à Venom ou peut être un peu de Bathory, mais on y regardant d’encore plus près on y voit des riffs accrocheurs mais pas aussi lourds que ça et un coté Heavy très présent.
Bien sur quand je dis Heavy, rien avoir avec le Heavy traditionnel car le coté Thrash est omniprésent, certes il est plus présent au début de l’album « Samorai Zombies » et « Valley of Ogre », mais il est bien là. C’est un Thrash hystérique qui nous est présenté et c’est la voix du chanteur qui me fait penser à ça surtout dans « Okiku Doll of The Devil » ou encore « Orochie » : une voix criée, avec un coté usée parfois un peu irritant quand même.
A la fin de l’album, on s’éloigne un peu plus des normes du Black Metal, surtout avec les trois nouveaux titres, plutôt Heavy, pas très violents et dénudés de toute complexité. On assiste à des solos de plus en plus long « Nekromantik », plus mélodiques, éclaircissant l’album de l’ambiance lourde et ténébreuse des premiers titres, une voix claire, des titres plus longs (14 min pour « Nekromantik ») et une sonorité plus mélodieuse, au final nous avons un subtil contraste entre le début et la fin, black et Heavy.

En conclusion, Sabbat nous offre un super cadeau d’anniversaire, une œuvre à la fois musicalement riche, simple, captivante et variée. Rien de surprenant pour un groupe avec derrière lui un quart de siècle de travail. Un must pour les fans du métal et surtout pour ceux qui cherchent l’innovation dans la matière.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top