CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DOBERMAN CREW
Doberman Crew [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 34.10 - Style : Metal Rap Hardcore
Informations :Digipack
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://dobermancrew.free.fr/ http://www.myspace.com/doberman69
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 février 2010 - Chroniqueur : Chart
 

DOBERMAN CREW se forme à Lyon en 2007 sur les cendres de DOUZE 33. Cette nouvelle formation stabilise son line up au printemps 2008. Le groupe décide au début de l’été d’enregistrer un premier maxi sous le titre « Trop d’obéissance, tue l’insolence ». Cela leur permet de commencer à trouver quelques dates en première partie de groupe tels que MINISTRY, ETHS, TAGADA JONES, DAGOBA, PARABELLUM ou EYELESS, ce qui n’est pas des moindres. L’automne 2009 marque le retour du groupe en studio pour donner vie à leur premier album sobrement éponyme.

Le groupe a eu l’occasion d’ouvrir pour TAGADA JONES et il y a fort à parier que ceux qui étaient présent à ce concert ont du être ravis. En effet, ces deux formations ont un bon nombre de points communs. Ils exploitent la même énergie débridée. DOBERMAN CREW s’appuie peut-être un plus sur un aspect rap. A l’écoute du premier titre de cet album, « Animal », on est d'emblée pris par cette énergie caractéristique des groupes de rock français influencés par cette énergie venue du punk. Cette vague de groupe a su métisser sa musique en se laissant influencer par des formations majeures telles que RAGE AGAINST THE MACHINE. Souvenons nous des débuts de NO ONE IS INNOCENT, de SILMARILS pour bien comprendre de quoi il s’agit. La première moitié des années 1990 avait vu surgir des formations qui fusionnaient les styles sur fond de paroles ouvertement engagées. DOBERMAN CREW est dans la continuité de cette vague, remise pour le coup au goût du jour. « Ta France va mal » est tout à fait représentative en terme d’illustration des mélanges. Sur fond de metal fusion, le chanteur balance son texte avec un groove très proche du rap. Le tout est très efficace, parfaitement taillé pour la scène. Mais de toute manière, DOBERMAN CREW sort un album qui est destiné à être joué live. On sent cette énergie constante qui est caractéristique d’une formation qui n’en est pas à ses premiers essais. C’est d'emblée un gage de qualité pour ceux qui seront tentés de se procurer le disque. Le rock est à l’honneur avec des titres tels que « Les premiers seront les derniers » ou « Murder People » de quoi ravir les amateurs de pogos ! Le groupe a néanmoins tenté quelque chose d’assez inhabituel en plaçant un remix au milieu de son disque. Le remix de « Longue Vie » relève à la fois du metal industriel et du rap core. Placer ce titre à cette place dans le disque prouve l’ouverture d’esprit dont le groupe fait preuve et qu’il tient à vous inciter à prendre en compte.

Ce premier album est une réussite qui ne pourra que déboucher sur des prestations scéniques probablement régulières et très énergiques. Le combo a mis en avant de bons atouts musicaux. C’est efficace, d’une mise en place impeccable et le tout servi par une production des plus honorables.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DOBERMAN CREW - Le grand soir

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut