CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine 1349
Demonoir [ 2010 ]
CD (Durée : 49.01)
Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.indierec.net
Contact groupe : http://www.legion1349.com http://www.myspace.com/1349official
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 mars 2010 - Chroniqueur : Vomit
 

Étrange. Voilà le premier mot qui m'est sorti de la bouche lors de la première écoute du dernier 1349. Le successeur de « Revelations of the Black Flames » sorti en 2009, risque de faire des heureux mais risque aussi de mettre quelques adeptes à dos! Effectivement, depuis la mise en ligne du titre « Atomic Chapel », certaines critiques (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) pointent le bout de leur nez!
Après un passage remarqué avec leur précèdent album, 1349 fait encore des siennes et nous proposent un album ayant quasiment le même plan que l'ancien. Pour que chacun puisse comprendre, je vais rapidement revenir sur sa composition. « Revelations of the Black Flames » est composé de deux types de chansons : une chanson black metal suivi d''une piste ambient. Cette fois-ci, « Demonoir » comporte sept « Tunnels » et six pistes à caractère black brutal. Ces « Tunnels » sont tout simplement des interludes permettant de faire une transition entre chaque titre.
Maintenant, si vous le voulez bien, passons au petit discours que je vous ai concocté concernant ce nouvel album.

Comme d'habitude, je vais commencer par l'artwork. Celle-ci ne diffère pas tellement de la précédente. En effet, le groupe a, à nouveau, décidé d'inclure une peinture abstraite en guise de cover. Encore une fois, les mauvaises langues vont encore pouvoir commérer et pester contre cette pochette. Elle n'est pas au goût de tout le monde mais selon moi, elle est très intéressante car elle peut être avoir de multiples interprétations. Bien que celle-ci me plaise beaucoup, certains points me dérangent ! D'une part, la typographie gothique, pour ma part, ne met pas l'album en valeur et gâche l'oeuvre principale. Ensuite, vient l'encadrement qui n'est absolument pas de mon goût. Mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas et après ce petit instant artistique, je cesse mon roman et vais directement au but.
« Demonoir » débute par une calme introduction mêlant oppression et sérénité (ou c'est peut-être moi qui suit étrange) grâce à un bruit répétitif me faisant penser à un chant de baleine (une drôle de baleine). Puis, c'est à ce moment que début « Atomic Chapel » qui, ma foi, est un très bon titre puisqu'il me fait penser aux précédents albums et mêle brutalité et un soupçon d'atmosphérique. Bien que le reste ne soit pas très varié et reste dans le même optique que ce premier titre, je dois avouer que cet opus est tout de même meilleur que son prédécesseur et qu'il mérite d'être écouté à sa juste valeur. Selon moi, les titres et les techniques (qu'elles soient vocales ou instrumentales) ne sont pas assez variés et une impression de déjà vu se fait sentir lorsque les riffs font leur apparition (encore plus depuis le départ de Tjalve) mais aussi concernant la batterie de Frost est toujours égal à lui-même et n'hésite pas à nous épater avec sa technique et son savoir faire!
De plus, il faut tout de même souligner que les norvégiens restent fidèles à leur black traditionnel et qu'il possède un son bien soigné comparé à d'autres groupes du même genre! Enfin, il faut tout de même avouer que Frost et son célèbre statut de batteur n'y est pas pour rien car sans lui, le groupe ne ferait pas autant couler d'encre.

En conclusion, il n'y a pas que du bon mais pas que du mauvais non plus. « Demonoir » est selon moi, l'album le plus sombre et le plus sinistre du groupe et ce, grâce aux interludes. J'admets un petit plus à celles-ci qui calment le jeu et rendent l'album plus intéressant que ce qui s'est fait ces dernieres années chez les norvégiens. C'est pour cela que l'opus obtient tout juste la moyenne. J'ajouterai même qu'il serait excellent que le groupe puisse à nouveau explorer ce genre-ci mais en faisant mûrir le projet pour surprendre son public. Enfin, sachez qu'il ne vous reste plus d'un petit mois avant de pouvoir l'acquérir puisque celui ne sort que le 26 avril. Mais pour les plus impatients d'entre vous, vous pouvez vous réconforter avec le titre déjà en ligne sur leur myspace!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
1349 - Hell Fire 1349 - Revelations Of The Black Flame 1349 - Demonoir (box) 1349 - Massive Cauldron of Chaos 1349 - Dodskamp

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR