CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine THE MONOLITH DEATHCULT
The White Crematorium 2.0 [ 2010 ]
CD (Durée : 48.52)
Style : Brutal Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.twilight-vertrieb.de
Contact groupe : http://www.monolith-deathcult.com http://www.myspace.com/themonolithdeathcult
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 mars 2010 - Chroniqueur : Gonorrhee
 

THE MONOLITH DEATHCULT est un groupe Hollandais de Brutal Death visiblement passionné par tout ce qui touche à la guerre. En effet, leurs textes, qui d’ailleurs sont plutôt bien écrits, traitent essentiellement des événements cruels (qu’ils fascinent ou qu’ils fassent horreur à l’homme), de la première et seconde guerre mondiale (Crimes de guerre, faits religieux et bibliques etc…).

« The White Crematorium 2.0 » est une version remasterisée et partiellement réenregistrée du second album (sortie en 2005) des « deatheux » Hollandais de THE MONOLITH DEATHCULT, les neuf titres sont donc semblables, seule une version remixée (nommée ici « Kindertodestanz ») de « Kindertodeslied » tirée du dernier album « Triumvirate » fait ici office de bonus. « The White Crematorium », fait en fait référence aux personnes morte de froid dans les goulags. Ainsi l’artwork blanc maculé de sang qui à première vu semble d’une banalité monstre colle plutôt bien au titre de l’album.

Bref, venons en au fait, quand est-il réellement de cet album ? Eh bien tout d’abord, la prod est bonne quoiqu’un peu trop « Clean » et la batterie un peu trop triggée à mon gouts ce qui donne un son pas naturel du tout… Les pistes ne s’enchainent pas « naturellement » non plus, ce n’est pas fluide rien, on entend une coupure entre chaque morceau comme si on avait arrêté brutalement un morceau pour en commencer un autre. Les blasts sont sans doute trop présents et ça en devient même lassant, enfin, normal pour du brutal death me diriez vous… Les guitares un poil trop saturées et les riffs vraiment pas originaux… bref en surface cet album ne vaut pas vraiment le coup…

Cependant, en creusant un peu et en réécoutant, THE MONOLITH DEATHCULT semble vouloir se détacher du death conventionnel, et finalement c’est plutôt bien réussit. Car en déplaise aux puristes de Brutal Death, ce combo ajoute une touche d’originalité avec des passages plus lents, « dark » notamment avec le titre éponyme « the white crematorium 2.0 » où ici, aucun blast ne sont présent, pas de riffs à grande vitesse, un clavier un peu plus prononcé et mélodique que sur les autres morceaux, une voix torturée un peu plus « black », bref l’atmosphère musical de ce morceau colle parfaitement aux paroles qui révèle l’horreur vécu par certain sous Staline. Bref, THE MONOLITH DEATHCULT allie parfaitement Brutal et Martial en ajoutant à sont Brutal Death des passages plus calmes, une voix par moment plus torturée, des solos de guitares très efficaces par ci par là et des chants de guerres qui font mine de rien leur petit effet !

Cet album est sans aucun doute à écouter plusieurs fois avec une attention particulière, car en grattant un peu après une première écoute plutôt superficielle qui peut se révéler ennuyeuse et en occultant les petits désagréments révélés au début de cette chronique, « The White Crematorium 2.0» est remplis de petites perles qui présage un avenir prometteur aux Hollandais !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
THE MONOLITH DEATHCULT - THE WHITE CREMATORIUM THE MONOLITH DEATHCULT - Trivmvirate THE MONOLITH DEATHCULT - Tetragrammaton

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR