CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ARES KINGDOM
incendiary [ 2010 ]
CD (Durée : 49.10)
Style : Thrash/Death Metal
Informations :Différentes versions disponibles: CD, LP, ou Édition spéciale "Die Hard LP"
Interview :
Contact label : http://www.nwnprod.com
Contact groupe : http://www.areskingdom.com http://www.myspace.com/areskingdom
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 mars 2010 - Chroniqueur : Bodomania
 

C'est par ce visuel chargé d'histoire, où le symbole de la liberté côtoie des flammes destructrices, que les américains d'ARES KINGDOM ont choisi d'illustrer leur dernier album, le si bien nommé: "Incendiary".

Après 14 ans d'existence, la sortie de nombreuses demos et EP, et la réalisation d'un premier album "Return to dust" en 2006, ces derniers sont de nouveau prêts à prendre d'assaut la scène Death/Thrash avec ce deuxième opus, sorti en Janvier 2010 chez "Nuclear War Now! Productions". Vous l'aurez sans doute compris, nous n'avons pas affaire à un groupe de débutants, et si les membres d'ARES KINGDOM sont à ce jour assez méconnus du grand public, ils ont pourtant forgé leur expérience en passant cette dernière décennie sur les scènes du monde entier. Une ténacité qu'il faut saluer, tant le chemin vers la reconnaissance peut être long et difficile. Avec un style souvent affilié à des groupes tels que "Slaughter Lord" et "Mefisto", l'album "Incendiary" sort donc quatre années après "Return to dust" et deux années après leur best of, intitulé "Firestorms and chaos".

Le verdict est sans appel, la bande à Chuck Keller nous propose un Death/Thrash Metal redoutable...
Neuf titres épiques composent cet album aussi féroce que mélodique, dans lequel des thèmes et des idéologies basés sur notre propre Histoire viennent inspirer ses textes.
En passant par la montée du fondamentalisme religieux avec "Incendiary" et "Descent of man", l'Élitisme et le Nihilisme sur "Beasts that perish", ou bien encore avec la catastrophe de Tchernobyl de 1986, sur "Abandon in place".
Une ambiance lourde et ravageuse s'installe dès le départ, avec des riffs corrosifs et des soli puissants outrageusement "heavy", renforçant ce côté mélodique très présent également.
Le chant haineux d'Alex Blume, les distorsions omniprésentes, le son de batterie en retrait et la production loin d'être surfaite, donnent un aspect brutal et authentique à l'ensemble.
Le morceau éponyme, mené tambour battant par Mike Miller, déclenche cette cavalcade effrénée, et ce dernier s'acharne à nouveau sur un "Beasts that perish" hargneux, accompagné de soli tout aussi démentiels.
Et en parlant de solo, ce n'est pas l'excellent "Descent of man" qui viendra changer la donne, tout en étant très varié par ses divers changements de tempo et de riffs tout au long de ses 7 minutes, celui-ci bénéficie également de son lot de montées en puissances amenées par Chuck Keller.

Quant aux deux courtes instrumentales, bien qu'étant très différentes l'une de l'autre, elles se veulent pourtant indissociables. "The destruction of Sennacherib" est assez sombre, mêlant des riffs lourds et thrashisants aux quelques envolées mélodiques, et tout en restant dans cet univers de champs de bataille, "Consigned to the ages" est tout de même plus mélancolique, avec des guitares claires et une atmosphère à la fois légère et profonde.
Que dire de l'excellent "Ashen glory", une progression complexe et mélodique entraînée dans une ambiance sombre et froide, limite "Black Metal", de même sur le très entraînant "Gathering the eagles".
"Silent mortal flesh (convergence)" n'est pas en reste, le duo Doug Overbay/ Chuck Keller fait encore des étincelles, poussant l'agressivité cinq minutes durant, puis poursuivant cette frénésie jusqu'à son apogée avec le titre "Abandon in place". Des riffs vicieux, des changements de rythme incessants et des coupures fracassantes, le tout se terminant sur un solo (et oui encore!) venant d'une tout autre galaxie, une belle façon de conclure cet opus.

Ce deuxième album pourrait bien être décrit comme étant une œuvre Death/Thrash sauvage et inspirée, qui ferait headbanguer à coup sûr les amateurs de "Bolt Thrower".
Poursuivant leur quête, les membres d'ARES KINGDOM frappent un grand coup avec "Incendiary", démontrant un très gros potentiel qui n'a rien à envier aux plus "connus" du style. Souhaitons enfin que cet album apporte au groupe la juste reconnaissance qu'il mérite!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR