CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine UNITOPIA
artificial [ 2010 ]
CD (Durée : 52.53)
Style : rock progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.insideout.de
Contact groupe : http://www.unitopiamusic.com http://www.myspace.com/unitopiaband
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 mars 2010 - Chroniqueur : Romike
 

Les Australiens d’Unitopia nous livrent ici leur quatrième opus « Artificial ». Le groupe, aux nombreuses influences allant de Yes à Dream Theater en passant par Tears for fears, Marillion ou encore King crimson, a signé pour ses 3 derniers albums chez Inside out et on comprend vite pourquoi. La musique d’Unitopia s’inspire fortement bien des nombreuses formations de progressif les plus brillantes…

Dès le premier titre, une forte similitude avec Peter Gabriel se fait sentir, en effet à l’écoute de l’intro « Suffocation » puis de « Artificial world », on croirait entendre une reprise du chanteur originel de Genesis et c’est absolument fabuleux ! Ici est délivré un rock progressif des plus fluides nous replongeant dans les grandes années 80. Mais très vite la sauce rock va prendre l’ascendant sur le côté pop, des parties de guitares à la Kansas durcissent le morceau. Le titre suivant « Nothing lasts forever » est très calme, une sorte de ballade à la Beatles, d’ailleurs, cette comparaison n’est pas anodine puisque dans le refrain est prononcé un « Come together » absolument identique au niveau de l’intonation (et du texte) au morceau si culte des Anglais ! Etrange comme clin d’œil…ou pas ! Le titre le plus long du disque qu’est « Tesla » se veut être une pièce maitresse de « Artificial ». Avec ses 13 minutes, cette composition recèle des passages instrumentaux dignes d’une fusion entre Dream theater et Transatlantic et qui prennent évidemment le pas sur le chant…jusqu’à des bribes de saxophone qui viennent embellir le morceau et ça rend le tout très original, le groove est présent à souhait ! La palette musicale d’Unitopia est décidément très large, et ça fait plaisir à entendre ! Mais cette galette ne dispose pas que de titres à rallonge et ultra progressif mais également de courts morceaux tel que « The power of 3 » extraordinaire piste (et probable musique de générique de film faisant repenser tantôt à Retour vers le futur, tantôt à l’incroyable Hulk…énorme !), ça en donne même des frissons, et comme le prochain titre est enchaîné, cela nous donne une seule et unique chanson de 9 minutes très appréciable au final…Avant de terminer, je souhaiterai faire une remarque sur l’artwork de la pochette que je trouve complètement réussi, digne des plus belles pochette de rock progressif et vraiment en adéquation avec la musique !!

En résumé, Unitopia nous fait entrer dans un monde extraordinaire et possède certainement un des meilleurs atouts pour se démarquer, la diversification ! Nous l’apercevons largement tout au long de ces 10 titres tous aussi bons les uns que les autres ! Les nostalgiques du rock prog des années 70/80 seront servis, les amateurs de Neal Morse, Transatlantic ou Porcupine tree seront ravis !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top