CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ACHERUSIA
Vampire’s Feast [ 2010 ]
MCD (Durée : 31.00)
Style : Black/Death/Lyrique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/acherusia
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 avril 2010 - Chroniqueur : Matai
 

Acherusia ou comment concilier métal et opéra…
Acherusia ou comment plonger son auditeur dans un univers baroque, triste, torturé et mélodique…

Ce groupe français, originaire de Nancy, sort en cette année leur deuxième EP nommé « Vampire’s Feast », après un premier essai sorti en 2007, s’étant écoulé à une centaine d’exemplaires seulement, mais ayant démontré à un certain public le potentiel dont il faisait preuve.
En effet, même si la production n’est pas des plus excellentes malgré que le son des instruments soient assez fluides (quoiqu’assez gras…), même si l’opus ne contient que six titres (EP oblige…), même si l’émotion n’est pas toujours au rendez-vous, il faut avouer que « Vampire’s Feast » est rempli d’originalité et d’intérêt…

Que dire de la pochette ? De ce mélange de gris et de noir, de cette croix renversée vers le bas des marches d’un escalier de pierre ? Que devons-nous retenir de cette symbolique sinon que nous nous enfonçons de plus en plus dans un monde oublié, sombre, mortifié…

Ecouter Acherusia, c’est accepter et supporter le mélange du chant crié de Fabien, et du chant lyrique de Anne-Laure…un mix somptueux et magistralement appréhendé, comme si on passait de l’ombre à la lumière, comme si on passait d’un monde désolé et anéanti à un monde plus coloré, comme si on assistait en direct à une complainte entre la bête, et la belle…
(« Angel Nightfall » par exemple…).

Ecouter Acherusia, c’est aussi profiter des harmonies de guitares étrangement mélodieuses et sombres, des riffs enragés, des solos qui se lamentent, des saccadent, des balades…(« Vampire’s Feast »).

Ecouter Acherusia, c’est assister à une fête morbide, où les morsures de vampires sont au rendez-vous (d’où le titre), ce que nous retranscrit bien cette musique agressive : « Impious Embrace » et ce déferlement de guitare, ce rapide martellement de batterie, ces blasts incontrôlables et cette basse en fil conducteur, apportant un petit peu plus de noirceur dans les compos…et ces cris torturés…

Une musique agressive mais aussi mélodique : la balade « Louvya’s Requiem », douce et calme à souhait, est d’une mélodicité irréprochable, les guitares oscillant entre partie acoustique et électrique, le chant d’Anne-Laure étant d’autant plus en avant, son lyrisme se rapprochant parfois d’une certaine Tarja de Nightwish (mais en plus aigue), et le growl, adoucit, s’y superposant à quelques endroits.

Un groupe que je me dois d’encourager surtout pour l’originalité et la sombreté de leur musique. Le « black/opéra/metal » est assez rare dans le milieu, et je ne peux m’empêcher de penser à un certain groupe Tourangeau nommé Adrana, officiant dans un métal lyrique, mais peut-être moins noir…
Pour tout amateur de nouveauté, de black, de lyrisme, et surtout, de métal à chanteuse…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR