CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ENDLESS JOURNEY
Endless Journey / Melancholy [ 2009 ]
CD (Durée : 42.31)
Style : Depressive Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.backfire-prod.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/endlessjourneyrussia
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 avril 2010 - Chroniqueur : hemistes
 

Endless Journey est un tout jeune groupe nous venant tout droit de Russie. Il a été fondé en 2008 par deux amis, Dark Suicied et Dark Depression (si ce n’est pas du bon pseudonyme ça !).
Le groupe évolue dans un registre black métal à tendance dépressif (il suffit de regarder les noms de nos deux compères pour comprendre pourquoi !).

L’œuvre dont je vais parler ici est un regroupement de ce qu’a déjà fait le groupe avant.
En effet, cet album regroupe les deux démos, « Endless Journey » enregistré en 2008 dans le studio personnel de nos russes, ainsi que l’Ep « Melancholy » enregistré en 2009.
Le label Backfire décida donc par la suite de regroupé ces deux démos en un seul cd. Voilà pour la petite histoire du groupe, maintenant allons voir plus en profondeur ce que nous propose cette réalisation.

Ici point d’introduction, on rentre directement dans le vif du sujet avec les premiers riffs lourds.
Tout de suite on se rend bien compte que le groupe souhaite nous rendre mal à l’aise avec cet enchaînement de riffs lourds et mélodique.
Les guitares se font parfois black mais aussi par moment rock.
Cette association n’est pas des plus impressionnantes mais elle ne ressort pas trop mal dans l’ambiance générale de cette production.

On se laisse donc facilement transporter par les mélodies de nos amis russes.
Je tiens tout de même à préciser que les riffs se répètent très souvent et l’ennui peut arriver très vite.
On se sent que tout ça est du déjà vu, qu’il n’y a pas beaucoup d’originalité mais comme tout est correctement exécuter on ne peut leur en vouloir.

J’arrive maintenant au gros point noir de l’album, il s’agit ici du chant.
Je ne sais pas quoi dire sur ce sujet, si ce n’est que les vocalises de Dark Suicide sont affreuses ! Ca y est le mot est lâché.
Je ne sais pas comment Dark Suicide a appris à chanter, mais je pense que manger son micro n’est pas recommandé quand on chante.
On a l’impression que le chanteur à avalé son micro et que ce dernier est bloqué dans sa bouche.
Les sons qui sortent de cet endroit sont tout simplement horribles.
Certes l’ambiance générale de l’album est une ambiance dépressive, mais dans ce cas précis, je pense que la dépression va vite nous envahir pour ensuite laisser place à des envies suicidaires si l’écoute prolongée de ce chant se produit.
Heureusement que ce dernier n’est pas présent tout au long de l’album et que 3 instrumentales viennent calmer un peu nos nerfs (les miens en particulier).

Bref, cette première réalisation de nos russes est assez correcte dans l’ensemble, avec des mélodies parfois manquant d’originalités.
Mais on ne peut que les encourager à poursuivre le chemin qu’ils ont tracé.
Cependant, si en cours de route le chanteur pouvait que se focaliser sur les instruments et laisser le micro, je pense que le groupe gravirait une marche supplémentaire vers le succès.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top