CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KIM’S OVER SILENCE
carpe diem [ 2010 ]
CD (Durée : 54.10)
Style : métal progressif expérimental
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.brennus-music.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/kimsoversilence
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 19 avril 2010 - Chroniqueur : Romike
 

Kim’s over silence est un groupe originaire de Tours. Ils officient dans un métal progressif aux allures de jazz technique et dissonant. Leur premier album (conceptuel) s’intitule « Carpe diem », et sort chez Brennus-music. Avec un disque possédant un son agréable où tous les instruments se distinguent parfaitement, le quintette Français a de bons atouts pour se démarquer de tout ce qui se fait actuellement dans le style…

Dès le premier titre « Opening carpe diem », les musiciens nous démontrent leur talent de compositeur, mais il s’agit plus ici de démonstration technique que de vraies chansons bien structurées et abouties…En effet, il est très difficile, même pour un progueux averti, de rentrer dès la première écoute dans la musique de Kim’s over silence, tellement les morceaux sont complexes et même parfois déstructurés à souhait (« Carpe diem part1 et 2 »). Comme je le mentionnais en introduction, les touches jazzy sont ultra présentes avec le jeu de Pierre au clavier et surtout celui d’Olivier à la guitare. A part ces passages instrumentaux assez durs à digérer, les refrains et couplets chantés par Gus Monsanto (invité de marque) sont tout de même assez agréables au final et donnent une sorte de second souffle aux compos du groupe. On a parlé de l’invitation de Gus Monsanto, on peut également rajouter la participation de Franck Hermany à la basse, (tous deux membres du groupe Adagio). Malgré une surdose de technicité à part entière qui peut paraître un peu bourrative à force, (à la manière d’un Malmsteen qui aurait avalé du Adagio et du Death au petit déjeuner… !) certains passages du disque sont plutôt plaisants et rassurants comme le morceau épique « Evil sign » où l’on retrouve une structure un peu plus adéquate au métal progressif en général. Mais si c’était une copie parfaite de ce qui se fait déjà, ce disque n’aurait aucun intérêt, tout au contraire, c’est un album de tout ce qu’il y a de plus original et c’est un beau tour de force au final !
Un mot sur la pochette quand même, pour dire qu’il y a un certain paradoxe avec la musique, un artwork dessiné à la main, assez simple et en noir et blanc qui plus est, qui ne donne pas très envie de franchir le pas pour écouter ce qui se trouve à l’intérieur du boitier…dommage…

Kim’s over silence est donc un groupe talentueux qui fait de la musique hyper technique, probablement qui intéressera ceux qui pratiquent la musique, ceux qui aiment le jazz fusion, les amateurs de groupes genre Cynic ou Death, quant à ceux qui cherchent de l’émotion dans la musique, ils peuvent passer leur chemin sans regrets…(mise à part peut être sur le morceau « Fly away »), à vous de vous faire votre opinion sur Kim’s over silence…et n’oubliez pas, Carpe diem…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR