CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PRETTY MAIDS
Pandemonium [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD - Durée : 49.36 - Style : Heavy metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : http://www.prettymaids.dk http://www.myspace.com/pmaids
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 mai 2010 - Chroniqueur : AVALON
 

AH, qu’il est bon d’humer les fleurs printanières, et les relents des années 80 qui voltigent en tous sens, cette année encore ! Avec cette fois ci un grand retour des danois PRETTY MAIDS, qui ne sont pas morts, malgré une grosse période de gloire lors des premiers albums, mais dont le succès a été beaucoup plus net et visible au pays du soleil levant qu’en Europe. Quelques changements de line up, remises en question, une petite crise cardiaque, et on se remet de tout ces soucis avec un nouvel album qui s’annonce d’ores et déjà comme l’un de leur meilleurs opus, accrochez vous !

Quatre ans après leur – inaperçu et raté - Wake Up to the Real World (2006), le groupe a envie d’en découdre et de retrouver leur notoriété d’époque. Pour cela, rien que la pochette est annonciatrice du changement : on ré-hausse le logo des premiers albums (les meilleurs) et malgré un artwork peu accrocheur et trop « photoshopé », on se dit que forcement, un signe de remise en question et un coup dans le rétroviseur ne peut être que salutaire venant de leur part. Mission accomplie !
Doté d’une excellente production, puissante et quasi parfaite, le groupe a retrouvé un nouveau souffle. Exit les balades trop mollassonnes, on rechausse les guitares heavy aux riffs plus speed, façon « futur world », leur meilleur album pour ma part de 1987. « Pandemonium » débute l’opus de façon on ne peut plus claire, avec une rythmique massive, des futs martelés, une double grosse caisse, des riffs puissants et un chant toujours en verve de Ronnie Atkins, à la fois écorché dans les passages rapides, et plus clair dans les refrains toujours très entrainants et sur cet album sublimes. Le gros point fort du groupe a souvent été le synthé un peu progressif, et leur nouveau technicien s’en sort fort bien, avec des nappes et envolées dignes de leurs débuts. Le batteur a également changé et c’est désormais Allan Tschicaja (Royal Hunt, Kingdome Come) qui s’en donne à cœur joie. Coté technique, c’est du maitrisé et du quasi parfait, et coté compos et intérêt, on frôle le grandiose, avec à chaque fois des titres qui font mouche et qui sont de vrais tubes en puissance. Parfois speed, lourd ou plus lents pour les quelques titres plus légers, je dois dire que malgré le nombre incalculable d’écoutes, le plaisir est toujours intact et que le tout est assez varié pour ne pas avoir d’overdose. Bien au contraire.
Vous aurez même droit en dernière piste à une reprise de leur titre « It Comes at Night » remixée avec plus de progressif, une autre façon de voir l’étendue de leur talent. Comme tout cela change de leurs dernières productions assez médiocres, pour ne pas dire mauvaises… ENFIN !

Cette fois les dés sont jetés. Si les fans de heavy ne soutiennent pas ce groupe et cet album, je me demande ce que sera l’avenir du groupe. Car avec un opus de cette trempe, ces mélodies si réussies, cette parfaite technique et production, il est impossible de ne pas accrocher et de ne pas manger son chapeau si PRETTY MAIDS ne s’imposent pas comme LE groupe heavy metal actuel.
Un album indispensable dans toute cd-thèque heavy et un retour aux sources salvateur car réussi.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PRETTY MAIDS - It comes alive PRETTY MAIDS - Motherland PRETTY MAIDS - Louder than ever PRETTY MAIDS - Kingmaker PRETTY MAIDS - Undress your madness


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut