CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GRAVE
Burial Ground [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 76.12 - Style : Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.regainrecords.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/gravespace http://www.grave.se
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 juin 2010 - Chroniqueur : Vomit
 

Après plus de vingt ans de service au sein du Death, les suédois de Grave nous reviennent avec son nouvel opus « Burial Ground ». Succésseur de « Dominion VIII », celui-ci sortira le 14 juin sous Regain Records. Avant de passer au décorticage de l'album, faisons un point sur le groupe. Grave est originaire de Visby en Suède. Précédemment connu sous le nom de Corpse en 1986, le groupe changera de nom deux ans plus tard et deviendra Grave. Trois ans plus tard, ils sortent leur premier opus « Into the Grave ». Depuis leur création, le groupe est resté dans la lignée du Death Metal Old School et ses sept albums le font sentir. Maintenant, revenons à nos moutons.

Il y a deux ans, le groupe sort « Dominion VIII ». Cet opus ne plaît pas à tous car il semblerait que celui-ci ne soit pas original et qu'on ait droit à du déjà vu. Malheureusement, pour ceux qui ont pesté contre cet album, « Burial Ground » reste dans la lignée de ses prédécesseurs. Outre le fait qu'il plaise ou ne plaise pas, Grave nous montre son talent et sa technique acquise depuis le début du groupe. Naviguant entre riffs assassins, martèlement de futs et growls, le groupe reste dans un death old school. Comme une bonne partie des groupes de ce style, Grave compte peu de solo et n'officie pas dans le death technique qui pullulent de nos jours. Contrairement aux nouveaux groupes de Death, les chansons ont un plan très très simple mais j'avoue avoir eu trois gros coups de cœur lors de mon écoute. Le premier est « Dismembered Mind » pour sa fougue, son solo et sa fin pesante. Le deuxième s'intitule « Sexual Mutilation » car le groupe nous balance son death entrainant dans la face et nous ferait presque headbanguer devant notre PC! Et enfin, on termine avec le titre éponyme, Burial Ground. Sur cette piste, on oublie le tambourinage de futs, les riffs assassins et on laisse place une atmosphère pesante, des riffs lourds et une voix s'accordant à cette ambiance oppressante.

En gros, Grave se repose sur ses lauriers comme la plupart des groupes de death existant depuis plus d'une vingtaine d'année. En revanche, la pratique du solo, bien qu'ils soient très courts et peu nombreux, ajoute un plus au combo. Cet album est conseillé aux amateurs de Old School et de Grave. Quant aux autres, à vos risques et périls lors de votre écoute. Comme on le dit souvent, ça passe ou ça casse.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
GRAVE - As Rapture Comes GRAVE - Dominion VIII GRAVE - Endless procession of souls


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut