CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CRUSHING SUN
tao [ 2010 ]
CD (Durée : 50.05)
Style : Death Metal Progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.majorlabelindustries.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/crushingsun
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 juillet 2010 - Chroniqueur : Hades
 

Des groupes qui mélangent du Death et du progressif on en voit tous les jours. Y en a des bons, des moins bons comme dans tous les sous genres de Metal. Seulement il y en a qui se démarquent par leurs techniques, d’autres qui préfèrent les paroles alors que certains, et ils sont beaucoup moins nombreux penchent vers des compositions beaucoup plus…progressives. Le groupe de cette chronique a pris un peu de tout ça, assez intéressant je dois dire.

Petite intro du groupe : Crushing Sun est un groupe portugais formé en 2004 et comptant à son actif une Démo en 2005 et un Split CD en 2008. Rien de bien impressionnant jusque là. Mais détrompez-vous car ce groupe joue d’une manière surprenante avec une maitrise stylistique rarement égalée. Un death Metal très progressif et aux sonorités qui nous rappelle Gojira, Et pas qu’un peu.
Bien sur la copie est loin de la dimension musicale atteintes par l’originale, mais rien que le son très groovy et les riffs nous font rapidement penser à ça. Bref, je ne vais pas parler de ce que ces deux groupes ont en communs mais je parlerais plutôt de leurs différences. Déjà Crushing Sun est loin d’expérimenter sa musique, le groupe semble bien ancré avec de bonnes bases et rien ne fais signe qu’il compte un jour évoluer et découvrir de nouveaux horizons. Donc pas de riffs trop techniques mais juste assez recherchés et travaillés pour qu’on les apprécie, on n’a pas non plus droit à ces changements de rythmes imprévisibles mais à quelques touches et accélération de la part du batteur assez simples mais bien réussi.
Petite particularité en plus, l’apparition de quelques touches Metalcore « T,hatcher » et à un degré moindre « Love ». Sinon c’est un Death dominé par des riffs pour le moins atypiques « 20 To 22000 Hertz ».
« Strip and Deceit », dernier titre de l’album se démarque du troupeau, un son plus doomy avec un tempo beaucoup plus lent. Pour être franc, les variations de Tempo ne manquent pas dans TAO « Love », « Grey Scent » mais cette fin d’album est beaucoup plus proche du doom que du progressif, avec des notes assez basses, une batterie imposant un rythmes très lents et des riffs super lourds changeant carrément l’ambiance de tout l’album.
Un quasi sans fautes (les touches Metalcore ne jouant pas à leur faveur). Un groupe à suivre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR