CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FIR BOLG
Paganism [ 2010 ]
MCD (Durée : 23.00)
Style : Black Pagan
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.soulfood-music.de/
Contact groupe : http://www.myspace.com/firbolgtruepagan
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 juillet 2010 - Chroniqueur : Matai
 

Le black pagan semble revenir sur le devant de la scène ces derniers temps. Les groupes ne sont pas les plus nombreux du monde mais il y en a toujours quelques uns qui sortent du lot et qui attirent notre attention. Xerion récemment, et maintenant Fir Bolg. Il faut dire aussi que Soulfood Distributions, branche de Schwardorn Productions, a le don de dénicher des groupes remplis de talents et de force, et ce n’est pas plus mal. Les grands amateurs de ce genre ne pourront qu’être ravis car ces dernières sorties sont pour le moins inattendues, remplies de surprise.

Ainsi l’EP de Fir Bolg, « Paganism » (titre original pour du pagan metal !) n’est autre que la réédition de leur première démo du même nom, sortie quelques années auparavant, le groupe désirant se faire connaître davantage en Europe.
Fir Bolg, c’est d’abord un homme, un seul, Dagoth, s’occupant des guitares, de la basse et du chant. Les autres instruments sont ainsi joués par des musiciens de session (notamment les claviers et même, quelques instruments folk). Dagoth porte tout sur son dos, les compos, les paroles, et j’en passe…le concept, c’est lui aussi…
Mais qu’en est-il de la musique ? Car malgré toutes ces caractéristiques, tous ces points forts, le plus important reste bel et bien ce que nous pouvons entendre et retirer de cet EP. Bon nombre d’albums sont dotés d’une magnifique cover ou d’un concept des plus intéressants, mais la musique reste pour le moins vide et même loin d’être prenante. Mais pouvons nous dire cela de Fir Bolg ?

La réponse semble évidente…

En plus d’une pochette aux jolis tons de bleu, montagnarde, vallonnée, où au milieu coule une rivière, le black pagan que nous livre Fir Bolg est en effet loin d’être inaudible, lassant, mou, ou même inintéressant. C’est en fait tout le contraire. Au cours de ces quatre titres, nous sommes littéralement pris dans une musique dynamique, tranchante, mélodique et sombre à la fois. Les compos sont variées, on retrouve bien évidemment quelques instruments atypiques. Les riffs sont bien trouvés et les ambiances nous embarquent vraiment ailleurs, bah tiens, en haut des montagnes de la cover par exemple ! Si vous écoutez ça sereinement, vous serez happés par le côté aérien de la musique et les harmonies, les guitares créant les mélodies à elles seules, et le chant, charismatique et parfois torturé, nous criant les phrases d’une telle facilité que ça en devient déconcertant. Bon, j’avoue, « Night of the Black Moon », bien que prenant et épique, est assez linéaire. A part un petit interlude en milieu de titre, tout se ressemble un peu mais bon. Ca reste du tout bon, et les titres suivants remontent le niveau. « Celtic Death Pagan Ritual » possède un clavier en fond qui nous fait rêver et planer, surtout que les grattes suivent ce clavier impeccablement, et ça en devient enivrant. « Invocate the Old Spirits of Woods » est sans doute le titre le plus black dans l’âme : blast beat, riffs incisifs, ambiances bien sombres et tristes, chant hargneux, et des claviers à la limite du symphonique. Dans « The Passage to a Second Life », les passages assez blacks s’alternent avec d’autres plus pagan et folk, dans lesquels on peut entendre non seulement des claviers, mais aussi un violon. On remarquera aussi la présence de la superposition des voix, qui apportent pas mal d’effets, rendant le tout plus sombre et malsain. Un titre atmosphérique tout de même, où la mélodie principale, jouée par le violon, nous embarque vraiment loin…

Une bonne découverte encore une fois, Fir Bolg signe ici un bon EP très encourageant. Le tout est hargneux et dynamique, et empreint d’une force et d’un talent qu’il ne faut pas nier. Un opus à ne pas louper donc.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top