CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FRONT LINE ASSEMBLY
Improvised Electronic Device [ 2010 ]
CD (Durée : 60.19)
Style : Electro indus
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.dependent.de
Contact groupe : http://www.mindphaser.com http://www.myspace.com/thefrontlineassembly
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 11 août 2010 - Chroniqueur : Chart
 

FRONT LINE ASSEMBLY est un pilier incontestable du mouvement electro indus. Le projet a longtemps été l'association de Bill LEED et Rhys FULBER. Malgré son appartenance à une scène plutôt orienté électronique, cela n'a jamais empêché FULBER d'être associé à des groupes de metal de renom tels que FEAR FACTORY, PARADISE LOST, THE TEA PARTY... Mais depuis quelques années Bill LEED est le seul membre originel a être encore de la partie. Cela n'empêche nullement le groupe d'occuper une place importante sur la scène électronique et d'avoir su garder un esprit à la fois novateur et intègre.

FRONT LINE ASSEMBLY a toujours eu pour intérêt de ne pas se cloisonner dans un style particulier. C'est une véritable association d'influences, de sonorités qui viennent d'ici ou là. Depuis 1986, il faut dire que le groupe en a traversé des modes ! Pourtant, même en 2010, le groupe a gardé sa fraîcheur et son identité. Il a simplement évolué comme bon lui semblait tout en étant assujetti à l'évolution sonore considérable qui a eu lieu au fil du temps. Souvenez vous tout de même quel impact avait eu la production de "Demanufacture" de FEAR FACTORY, l'oeuvre à l'époque de Rhys FULBER, membre à part entière et responsable du son de FRONT LINE ASSEMBLY. Encore à ce jour, même sans sa présence au sein du groupe, FRONT LINE ASSEMBLY n'a nullement perdu en matière de son. Mêm si ce nouvel album, "Improvised Electronic Device" n'est pas une nouvelle révolution sonore, ni un nouveau déplacement des frontières. En 2010, le groupe apparaitrait plutôt une référence majeure toujours active et qui malgré les années a encore des choses à dire et à apporter. Il va sans dire que la production de ce nouvel opus est littéralement impeccable. Le son est parfait pour ce style. Il n'y a rien de plus à ajouter à ce niveau là.

Cette nouvelle série de morceaux est relativement hétérogène. En cela, FRONT LINE ASSEMBLY ne peut pas être décevant. On se trouve bien en face de dix morceaux qui traduisent dix idées bien différentes. "I.E.D" repose sur des ambiances assez noires avec beaucoup de claviers en nappe. Ce morceau introduit très bien la thématique du groupe. Les mélanges sont très bien marqués. Les riffs de guitares saturées se mélangent parfaitement avec les boîtes à rythmes et les claviers. Une très bonne réussite qui mettra tout le monde dans l'ambiance. "Angriff" se fait l'écho des thématiques de "I.E.D" mais avec plus de lourdeur. Ces deux morceaux se complètent et se suivent parfaitement. "Hostage" est nettement plus proche de la techno. Les rythmiques sont très dynamiques. On retrouve aussi dans ce morceau un côté qui ne déplairait pas aux fans de PRODIGY et de leur morceau "Firestarter". L'ambiance y est nettement plus sombre mais tout aussi prenante. "Release" met en avant l'aspect plus lourd du groupe. L'indus reprend le dessus sur la techno et ses rythmes plus soutenus en opposition directe avec la suite, "Shifting Through The Lens". La techno est de retour. Le groupe a d'ailleurs choisi ce titre comme single pour être joué dans les clubs alternatifs. "Laws Of Deception" aurait pu figurer sur un album de remixes récent d'un autre monnument de l'Indus, MINISTRY. D'ailleurs, on retrouve Al JOURGENSEN sur l'album. Jeremy INKEL a eu l'occasion avec son autre groupe LEFT SPINE DOWN d'ouvrir pour REVOLTING COCKS et finir par se lier d'amitié avec JOURGENSEN. La collaboration du frontman de REVOLTING COCKS et MINISTRY est allé plus loin que la simple apparation sur l'album puisqu'il s'est lui même chargé de la production du morceau dans son propre studio.
C'est une véritable réussite qui apporte une autre touche à l'album. Beaucoup plus crade que l'ensemble, ce ne peut être qu'une nouvelle opportunité pour pousser un peu plus loins le propre son du groupe. On notera encore la présence d'un morceau plutôt surprenant, "Afterlife". C'est lent, c'est inspiré et presque de l'ordre de la ballade, si ce terme est applicable à ce style. En tout cas, le groupe assure vraiment lorsqu'il s'agit de donner de l'air au sein de ses morceaux. Une autre pépite de l'album qu'il serait vraiment dommage de rater. En fait, pour tout vous dire, il serait vraiment dommage de passer à côté de cet album.

Après 24 ans de carrière FRONT LINE ASSEMBLY garde tout de sa fraîcheur et de sa créativité. Ce type d'album devient quasiment de l'ordre de l'incontournable aussi bien pour les fans de longue date que pour les simples curieux. Le combo est aussi de retour sur scène. Encore un bon groupe qu'il serait bon de découvrir en live.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FRONT LINE ASSEMBLY - FRONT LINE ASSEMBLY

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top