last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine AVENGED SEVENFOLD - Nightmare [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (67.15) | Heavy/Metalcore
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.roadrunnerrecords.fr
Contact groupe http://www.avengedsevenfold.com http://www.myspace.com/avengedsevenfold
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 24 août 2010
Chroniqueur : Hades

Ces dernières années, les styles de Metal suffixés de ‘core’ ont connu une popularisation avec un rythme hors du commun. Ainsi le Metalcore, Deathcore et autres ont commencé à dominer la scène Metal surtout avec la nouvelle vague de Metal americain. Que cela plaise aux metalleux de la première heure ou pas, cette domination se propage de plus en plus, on n’a qu’à voir le style de jeu de tous ses nouveaux groupes.

Mais bon là ça devient une autre histoire. Je reviens sur notre sujet du jour, le nouvel album des ricains de Avenged Sevenfold. Inutile de vous présenter le groupe, ni son style ni son parcours jusque là, je laisserais ‘Nightmare’ faire ça pour moi.
J’avoue que ni Avenged Sevenfold ni le Metalcore ne sont dans ma playlist habituelle, mais j’ai choisi de faire une exception cette fois ci. Bref, ma première impression sur ‘Nightmare’ naturellement elle se portera sur la pochette, une pochette aux couleurs très sombres et le lien avec le titre de l’album n’est que flagrant. Mais comparé à ce que l’on voit tout les jours dans le monde du Metal on ne dira pas que c’est très inspiré, on dira peut être que c’est la pochette typique d’un groupe commercial qui se préoccupe beaucoup plus de l’esthétique que de la technique mais ce qu’on dira certainement à la vue de cette pochette que cet album destiné aux petits metalleux en herbe voulant s’initier dans ce genre de musique. Et à écouter l’album, je dirais que ce n’est pas seulement la pochette qui nous fait penser à ça.
Bon mettons de coté nos différents stylistiques, et concentrons nous sur la musique parce qu’il y a de quoi parler. Entre riffs accrocheurs (certes un peu ‘légers’ pour un Heavy digne de ce nom, mais qui tiennent la route quand même), des solos mélodiques, une double pédale très bien dominée (cela va sans dire quand on sait que le batteur dans cet album n’est autre que l’illustre Mike Portnoy) l’album peut très bien défendre sa place.
A mon avis la force de l’album se situe dans la structure de ses titres. Un début avec le titre éponyme « Nightmare » qui commence par une petite berceuse pour laisser la place quelques dizaines de secondes plus tard à un son de guitare plus agressif, un son saturé et la voix de M. Shadows et le ‘cauchemar’ commence. Le tempo ne tardera pas à retomber avec des titres comme « So Far Away », maintenu quasiment à la même hauteur durant les premières pistes de l’album par un Mike Portnoy toujours aussi vif sur sa batterie. Certes le registre dans lequel il joue maintenant est bien loin de le laisser démontrer sa démence sur son instrument comme il le fait très bien avec ‘Liquid Tension Experiment’ ou avec ‘Dream Theater’ mais on arrive tant bien que mal à déceler la touche de l’artiste dans les accélérations de « God Hates Us » ou les doubles pédales de « Nightmare ».
A noter aussi des solos omniprésents dans cet album que ce soit un solo un peu…comment dire agressif (peut etre) dans « Welcome to the Family », un solo mélodique avec une toute petite touche technique dans « Danger Line », un solo un peu plus lent dans « Buried Alive » le groupe à toujours trouvé une place un solos et il faut l’avouer, cela est souvent bien arrangé et rajoute encore une petite touche aux titres.

On arrive déjà à la fin de l’album, déjà on la sentait venir avec le ralentissement de rythme de « Victim » et « Fiction », cela ne pouvait être que la fin du ‘cauchemar’. Un cauchemar qui n’aura duré qu’une petite heure, mais bon on sort avec quelques jolis titres tel que « God Hates Us » mais rien de plus.

C’est sur, cet album ne changera pas ma vision pour le Metalcore, rien de bien impressionnant en tout cas, mais l’essentiel est là, cela suffira à plus d’un d’entre vous.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
AVENGED SEVENFOLD - Waking The Fallen & Sounding The Seventh AVENGED SEVENFOLD - Waking The Fallen : Ressurected AVENGED SEVENFOLD - The stage

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
TERROR [Décines - 69] > 24-06-2019
TERROR [69] 24-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours