CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SAEL
The sixth extinction [ 2010 ]
CD (Durée : 46.41)
Style : Black metal mélodique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://pictonian.records.free.fr
Contact groupe : http://hymnenandienacht.free.fr http://www.myspace.com/moonlitmutilation
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 août 2010 - Chroniqueur : Oceancloud
 

Mes biens chers frères et sœurs, le monde va mal, la planète se meurt, vous le savez. Après moult espèces animales, c'est au tour de l'homme de voir venir sa fin, inéluctable. La sixième grande extinction animale sera t-elle la nôtre? En tout cas, celle des français de Sael est déjà dans les bacs. "The sixth extinction", premier full length de la formation, ou, le constat sauvage de l’échec humain à cohabiter avec Mère Nature.

Après quelques démo et un EP remarqué ("Océan"), Sael enfonce donc le doigt là où sa fait mal, la conscience ou les tympans, avec un album racé et remarquable de maturité. Rassemblant des musiciens de multiples horizons – on y trouve des blackeux purs jus de Negura bunget, Asmodée ou Secrets of the moon mais aussi le clavieriste de Heavenly! - qui ne sont pas manchots, cette fine fleur du black metal français à de quoi impressionner. Déjà du point de vue technique, Sael joue vite, bien et avec une précision chirurgicale, néanmoins élément secondaire si les compositions ne tiennent pas la route. Et là, point de doute, Sael joue dans la cour des grands.
Fort de 7 titres équilibrés et originaux, oscillant entre 4 et 9 minutes, "The sixth extinction montre toute l'ouverture d'esprit des membres de Sael, évoquée sur le Myspace par le biais d'une petite liste d'influences assez impressionnante, alliant heavy traditionnel, death technique, black violent et progeries diverses. De toutes ses sons différents, Sael a su tirer profit pour habiller son black virulent d'un voile d'originalité rafraichissant. Car à la base, la musique de Sael n'a rien à envier aux ténors du black mélodique scandinave, Dissection en tête. Très rapide et d'une agressivité ravageuse, son black metal se veut très mélodique et en constante recherche du riff qui fait mouche et de véloces trémolo emplit de mélancolie. Mais au delà de la brutalité et du blast, Sael a parfaitement réussi à condenser ses autres influences dans une approche expérimentale de son art. Sonorités non orthodoxes – orgue Hammond par exemple – passages heavy metal et ponts atmosphérique transforment les morceaux en véritables voyages à travers les brumes. Prenez "Being Judas" ou "The venom", outre leur violence et leur rapidité, ils présentent une facette progressive évidente, par le biais de cassures suaves tout en mélodies et en ambiance. Ces touches expérimentales sont légions sur le disque et permettent à un fond black metal somme toute assez classique de se trouver une fraicheur et une personnalité fortes. Tout ça sans employer les gimmicks éculé et cache misère que sont les claviers symphoniques ou les vocaux féminins.Et que dire du titre éponyme qui martèle un rythme doom hypnotique jusqu'à l'emballement final.
Dernier point et non des moindres, la production. Aussi limpide et claquantes que les compos, elle apporte une dynamique énorme, à l'image de cette basse tout simplement fantastique que ronronne comme rarement.

Loin du maquillage et du folklore, Sael semble vouloir prendre son propre chemin, n'en déplaise aux puristes. De toute façon, ces derniers auront déjà bruler « The sixth extinction » sur l'autel de l'orthodoxie, celui qui refuse toute évolution. Sael s'en fout, son premier album est une tuerie et lui promet un bel avenir. En espérant que le syndrome « je sors un album qui défonce tout et je splitte après » ne l'atteigne pas.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SAEL - Ocean

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top