CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DUB WAR
The Dub, The War & The Ugly [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 46.59 - Style : Metal ragga/fusion
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.earache.com/
Contact groupe : http://www.dubwar.co.uk/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 septembre 2010 - Chroniqueur : AVALON
 

Crées en 1993, DUB WAR est un groupe complètement atypique, un peu comme nous les aimons et les recherchons. Ces anglais proposent une musique personnelle, ouverte en mixant de très nombreux courants, parfois loin du metal, avec du dub/reggae et autres courant punk, rock, le tout sur une base metallique. Un peu comme si Faith no more avait été croisé avec the Clash ou…Bob marley. Voici le quatrième « véritable » opus et leur tout nouveau après leur split de 1999 et il faut le dire, c’est du bon et du lourd malgré un soupçon de déception !

Dès le premier titre, on imagine un croisement bâtard entre Waltari et Faith no more, une sorte de fusion metal complètement barrée avec de nombreuses influences dont des touches jazzy et urbaines. Puis, pour continuer dans l’originalité, on nous propose le titre le plus réussi de l’opus, avec « Last Man Standing » de toute beauté, avec un chant clair, limpide, haut en couleur. Un rock metal qui laisse des traces coté mélodies et refrains imparable. Sur le troisième titre, Bob marley a avalé une guitare électrique, avec un chant ragga, et des gros riffs metal aux coins de la rue. Etrange mais pour le moins intéressant. A vrai dire, nous pourrions prendre titre par titre pour disserter sur le son, les instruments, l’orientation musicale, mais pour faire court, disons que l’album propose une « foultitude » de courants et de changements de rythmes. Du dub au ragga, du punk au metal, de la fusion au rock, on ratisse large mais le tout est assez brillement agencé pour que l’alchimie prenne et retienne l’attention. Nous nous interrogerons sur le seul titre live « dub » égaré au milieu de l’album et sur une production somme toute assez faiblarde, et dont la basse, élément principal du ragga/dub, n’est décidément pas à l’honneur, gros dommage. Vous devrez alors faire des petits réglages manuels pour bénéficier d’un son à la hauteur.

Au final, louons l’originalité et ce mélange détonnant qui devrait ravir les metalleux proches de groupes comme Soulfly, Faith no more ou Skindred, mais pour ceux qui n’aiment ni la fusion, ni le ragga, passez votre route sous peine d’overdose. Un album sympathique même si on attendait encore mieux, coté refrains et mélodies, nous attendrons leur vrai retour après cet opus juste « très prometteur ».





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut