last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine FIREWIND - Days Of Defiance [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (55.44) | Power Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.centurymedia.com/
Contact groupe http://www.firewind.gr/ http://www.myspace.com/firewind
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 27 septembre 2010
Chroniqueur : Hades

Et de six ! Les Grecs Firewind ont fixé la date de sortie de leur sixième album au 26 octobre. Un tant attendue première production avec leur nouveau batteur ‘Michael Ehre’ qui a remplacé ‘Mark Cross’. Y’en a peut être parmi vous qui ont écouté le single extrait de cet album « World On Fire » histoire d’avoir un petit avant gout de ‘Days Of Defiance’, ce n’est pas que le titre est mal choisi car un autre titre aurait dévoilé tout ce qu’il y a dans cet album, mais ce qu’il y avait ne reflétait pas tout ce qui vous attend dans l’album.

Bon assez parlé, on passe aux choses sérieuses et cela ne tarde pas à commencer. Juste le temps d’une petite intro d’une trentaine de seconde pour le titre « The Ark of Lies » et on commence avec du "lourd", du moins par rapport à ce que nous a habitué le groupe. Un rythme bien soutenu par un jeu quasi parfait de la double pédale, du gros son de la part des guitares et une profondeur ajoutée par les basses nous voilà bien lancé pour un premier solo de la part de ‘Gus’, véritable démonstration de créativité, chose courante pour le guitariste de Ozzy Osbourne. Sans transition, le groupe enchaine avec « World on Fire » toujours aussi énergétique, certes moins rapide mais l’arrangement intelligent de l’instrumentation nous donne l’impression que le tempo est toujours aussi rapide. De la même manière, le groupe enchaine avec « Chariot » avant de basculer vers une seconde partie de l’album plus intéressante.
Bon je ne dirais pas une seconde partie, mais une seconde phase de l’album parce que le style de jeu n’est pas homogène dans cette partie. On commence avec un titre assez….comment dirais-je ‘Metal FM’ avec des sonorités beaucoup plus Hard Rock et un refrain très mélodique, mis à part cela on ne pourra pas dire que ce titre sera LE titre de « Days of Defiance ». Bref passons à ce qui m’a le plus plu dans tout l’album. Et ça commence avec « Departure », certes ce n’est qu’une intro pour « Heading For The Dawn » mais lorsqu’on écoute le tout comme un seul titre on n’arrive plus à faire sortir le refrain de sa tête.
Petite pause qui vient juste quand il le faut avec « Broken », petite ballade histoire de reposer un peu nos tampons, cela dit même ce titre ne manque pas de gros son, une guitare omniprésente aux riffs lourds et lents accompagnée de la voix au timbre assez original de la part du chateur Apollo Papathanasio, un classique pour une ballade mais rien de mieux pour redémarrer avec « Cold as Ice » qui, pour moi, est l’un des titres far de l’album. Cette fois on commence avec une intro en guitare acoustique avant de basculer brusquement sur du gros son et attaquer rapidement le refrain avec un retour à une structure classique de titres comme on l’avait connue dans ‘Between heaven and hell’ : un peu répétitive mais on arrive finalement à digérer ça.
« SKG » un titre instrumental, ou plutôt un titre digne des plus grand guitar hero, à la façon de Satriani mais avec beaucoup plus de vitesse et un synthé toujours présente lorsqu’on on a besoin.
Bon, je crois que tout ce qui doit être dit est dit là. Les titres restant ne sortent pas vraiment du troupeau « Loosing Faith » tout comme « The Yearning » ne feront pas vraiment parler d’eux, mais bon ils méritent quand même un petit mot car les solos mélodiques de « The Yearning » ne passeront pas inaperçus.

Donc voilà, c’était le tout dernier album de Firewind, un niveau technique bien élevé, une richesse musicale, des compositions dignes des plus grands, des variations très bien calculées et dosées…Bref, un album assez complet indiquant une maturité indiscutable du groupe. Un must à posséder.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
FIREWIND - Forged by Fire FIREWIND - The Premonition FIREWIND - Few against many

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
PANIC FEST 4 [St-Félix - 74] > 26-07-2019
PANIC FEST 4 [74] 26-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FOLSOM
FOLSOM (34)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours