CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine K2
Black Garden [ 2010 ]
CD (Durée : 55.49)
Style : Rock Progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.magnacarta.net
Contact groupe : http://www.myspace.com/k2ken
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 septembre 2010 - Chroniqueur : Chart
 

Il paraîtrait que la naissance de K2 soit le résultat d’un accident qui se serait produit en 2001. En effet, Le bassiste Ken JACQUEES aurait demandé au batteur Doug SANBORN de venir enregistrer quelques titres sur lesquels il était en train de travailler. Quatre années plus tard, le projet avait pris la forme d’un véritable groupe avec l’arrivée de musiciens venus compléter le line up. Ainsi, un premier album voyait le jour en 2005, « Book Of The Dead » et même un DVD en 2006, « K2 Live in Hollywood ». Après quelques remaniements de line up, K2 retournait en studio en 2007 pour commencer à travailler sur un nouvel opus qui devait voir le jour en septembre 2010, « Black Garden ». Certains accidents auraient ils finalement du bon ?

Les fans de rock progressif devraient être ravis par la sortie de ce nouvel album. On évolue en effet dans de longs morceaux inspirés par les années 1970/80 mais étant nettement moins extrêmes que certains groupes de cette époque. Si on devait établir un pont avec un groupe actuel, on pourrait penser à PORCUPINE TREE du point de vue strictement musical. Pour la voix, on peut se référer à DEEP PURPLE et peut-être même à Blaze BAYLEY au niveau du timbre, vous savez celui qui jadis remplaça Bruce DICKINSON au sein de IRON MAIDEN. En plus, et ce n’est pas rien, la production de cet album est vraiment bonne, tout à fait à la hauteur de ce que le groupe a à vous proposer musicalement.

Sept titres pour un album d’à peu près une heure. Je vous laisse imaginer la durée de certaines pistes. On tourne facilement entre les six et dix minutes. Et oui, K2 est un groupe de progressif, devrais-je vous le rappeler ? Cela leur permet de largement développer leurs idées et de vous emporter complètement dans leur univers. D’ailleurs, celui-ci est plutôt riche et varié. Il n’y a qu’à se pencher sur ce premier titre de l’album, « Black Garden ». Ce morceau est largement inspiré par la musique orientale. On y retrouve presque un côté « Kashmir » de LED ZEPPELIN mais en un peu moins enjoué. Nul doute que pour une entrée en matière, c’est plutôt prometteur. S’ensuivent les 11 minutes du morceau « Passage To The Deep ». La basse de Ken JACQUEES a un petit quelque chose du son de celle de PINK FLOYD dans les années 1970 se dit on au passage. Ce morceau est plus conventionnel avec de longues envolées instrumentales. C’est agréable de se laisser emporter par ces musiciens qui malgré leur niveau technique ne tombent pas pour autant dans la démonstration pure et simple. Au contraire, on dirait que le groupe cherche avant tout à construire un univers onirique. Les solos sont remarquables mais pour autant ils ne sonnent pas vraiment nouveaux. C’est bon, c’est tout et ça fait du bien à écouter. « Windows Watch » serait la ballade un peu triste de l’album. Ce titre est très axé piano. Pas forcément du goût de tout le monde mais les chorus de guitares sont plutôt intéressants. « Encounter Or Absence » renoue avec le progressif un peu plus classique. Ce morceau est peut-être moins original que d’autres présents sur ce disque. « Storm At Sunset » est le deuxième plus long titre de l’album, dépassant lui aussi les onze minutes. Autant dire que là aussi le groupe se lâche totalement dans la composition en repoussant les limites établies du rock traditionnel. On passe rapidement sur les deux minutes de l’interlude intitulée « Summer’s Fall » pour terminer sur un autre long morceau « Path Of The Warrior ». C’est parfois à se demander comment font ces musiciens pour s’y retrouver avec autant de parties dans leurs morceaux. Ce titre est lui aussi excessivement travaillé. Les envolées instrumentales sont de véritables pépites et comme d’habitude sur cet album, pas démonstratives pour le plaisir d’être démonstratives. Elles sont vraiment là pour raconter quelque chose et emmener l’auditeur. Voyager avec la musique est encore possible et K2 en est la preuve.

Envie d’écouter quelque chose d’onirique, de reposant et pourtant bien metal ? Et bien on dirait bien que K2 est un bon choix. En attendant qu’un jour le groupe vienne du côté de chez nous, jetez une oreille sur ce disque, vous ne devriez pas être déçus.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR