CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SERMENTS
Utopia [ 2009 ]
CD (Durée : 57.07)
Style : Rock/Métal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/serments
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 octobre 2010 - Chroniqueur : borgir62
 

Emmené au chant par Vanessa, Serments, originaire de Paris, évolue dans un rock/métal un peu à la Eths, Flyleaf. Le rapport avec Eths ne s’arrête pas juste au style joué par le groupe de la capitale, puisque c’est Christian Carvin (Caedes, Curtiss et Eths donc) qui a enregistré et mixé l’album.

Je n’avais jamais entendu parler de ce groupe, et pourtant après un petit passage sur leur myspace, il s’avère qu’ils sont passés à plusieurs reprises à quelques kilomètres de chez moi, et notamment dans un de mes bars favoris. Le manque de communication concernant ce genre de concert mais également la sortie de l’album est un peu décevant car sans être un must, ça se laisse écouter.

Parlons tout d’abord de la prod. C’est carré, professionnel, vraiment rien à dire à ce sujet. Le son est clair, le groupe peut être satisfait d’avoir un son de qualité, qui permet d’entendre clairement chaque instrument.
Pas mal de groupes me viennent à l’esprit à l’écoute de ce CD. Lacuna Coil et la voix de Cristina Scabbia pour des morceaux comme « Inside » ou « The Whole Process », Eths/Flyleaf pour l’alternance chant clair/chant hurlé de Vanessa, et à un degré moindre, The Gathering pour « Everytime I Fall ». De biens belles références n’est-ce pas ? Et je ne vous parle pas du très bon « The Selling » !
Vanessa maîtrise le chant clair, c’est indéniable, mais en revanche, il y a encore du travail sur le chant guttural (« Walls »), et j’en viens même à me demander « Pourquoi continuer à en mettre ? ». C’est sur, si on l’enlève, le groupe évoluera dans un autre registre, mais il y a une alternative, à savoir trouver quelqu’un capable de tenir la distance dans ce domaine.
« Heureusement », le chant hurlé n’est pas trop présent, donc on arrive assez facilement à faire abstraction de tout ça, et on peut se concentrer sur cette belle voix claire. Mais voila, au fur et à mesure que l’on avance dans cet album, une sensation très nette de déjà vu fait son apparition, notamment sur « Breaking » qui ressemble beaucoup à « I Just Want To Exist » d’après moi. Mais comme dit au début, c’est un groupe français, et ça s’entend notamment au niveau de l’accent, puisque l’intégralité de l’album est dans la langue de Shakespeare, mais il faut avouer que nous autres, français, avons un accent horrible !
Et concernant les musiciens, pas grand-chose à dire, c’est très propre, ils n’en font pas des caisses et on trouve ce côté planant, principalement sur « Sleep » et « It Comes ». Musicalement ça n’a pas vraiment de rapport avec du métal, on est vraiment dans le rock alternatif, et bon sang que c’est reposant !

Au final, Serments sort un premier album assez bon, mais on ne pourra que regretter cette linéarité qui rend la fin de l’album assez lourde à supporter. Une petite marque de fabrique ne serait pas non plus négligeable, mais le groupe est en bonne voie.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top