CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PAPA ROACH
Time For Annihilation [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD - Durée : 73.46 - Style : Nu Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.elevenseven.net
Contact groupe : http://www.paparoach.com http://www.myspace.com/paparoach
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 novembre 2010 - Chroniqueur : YoG
 

Papa Roach est un groupe venant directement des Etats Unis, évoluant il fut un temps dans le registre Nu Metal et s'étant dangereusement orienté vers un son un brin plus pop durant les années qui suivirent. Le disque qui nous est ici donné d'écouter est en fait une sorte de disque hybride, sur lequel apparaissent des pistes studio (au nombre de cinq) mais aussi neuf enregistrements live. Il y apparaît également une jaquette d'un goût on ne peut plus douteux, sur laquelle je ne m'attarderai pas sous peine d'éviter tout simplement la chronique de cet album (et je ne parlerai pas du livret non plus par peur de vous faire fuir avant même la fin de cette chronique).

Pari risqué pour le groupe de proposer ce disque puisque, rappelons-le, il y a un an à peine, sortait le très décrié Metamorphosis. L'occasion de se demander si le groupe détient le potentiel nécessaire à la sortie si rapide de cet album ; peut-être pour rattraper ce qu'on pourrait qualifier de "boulette de parcours".
La réponse est assez simple : le seul élément intéressant au sein de cet album est la "seconde partie" ; je désigne par là les pistes live.
En effet, même si elles sont desservies par un son assez moyen (manque de basses et voix un peu trop poussées en avant), je dois bien avouer que cela a tout de même son charme. Et le live, Papa Roach, ils aiment ça et ça s'entend. Les souvenirs d'un Graspop 2005 se sont tout d'un coup réveillés en moi, et ce n'est pas pour me déplaire. Ca bouge toujours autant en live, mais carton jaune pour des titres tels que "No Matter What" qui vient clore ce disque sous forme de pseudo-ballade-berceuse-c'est-beau-mais-ça-ne-devrait-pas-être-là (et qui, de plus, se trouve également proposé parmi les cinq titres "studio" ; l'équation est alors très simple : carton jaune + carton jaune = carton rouge, hop dehors).
Il me vient alors une question, très simple mais assez claire : qu'est ce qui leur a pris ? En parcourant un peu les news, et en connaissant un minimum l'histoire du groupe, on peut ainsi découvrir que leur label précédent leur avait "offert" un best of pour gentiment les remercier. Ce disque s'inscrirait-il donc dans un esprit de "revanche" en quelque sorte par rapport à cela ? Il y a de grandes chances que ce soit dans cette optique.
Nous pouvons ainsi nous poser la question : était-ce utile d'oser proposer un disque de ce genre, alors que le groupe n'est sûrement pas à son apogée médiatique et scénique au moment où cela se distribue dans les bacs ? En faisant abstraction de la date, n'y aurait-il pas eu meilleur choix à faire quand au type de cd proposé ?

Listen & answer… Je vous laisse libre de répondre à cela par vous même ; la réponse est assez claire il me semble.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PAPA ROACH - The connection PAPA ROACH - Fear PAPA ROACH - Crooked Teeth


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut