CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine TORTURE DIVISION
Evighetens Dårar [ 2010 ]
CD (Durée : 27.30)
Style : Death
Informations :compilation des trois précédentes demos, Evighetens Dårar I, II et III.
Interview :
Contact label : http://www.officialabyssrecords.com/
Contact groupe : http://www.myspace.com/torturedivisionsweden
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 novembre 2010 - Chroniqueur : Hellbangeuse
 

Les metalleux nordiques semblent souffrir d'un vice commun : l'hyperactivité musicale. C'est ainsi sans grande surprise que l'on constate que Torture Division n'est autre que la réunion de membres des non-moins connus Vomitory, Entombed ou encore Dark Funeral ... Ayant sorti quantité de démos depuis leur formation en 2007, le groupe se propose cette fois-ci de compiler ses trois dernières productions sur un seul album : Evighetens Dårar.

Outre le nom suédois accordé à la bête, certaines compositions ("Eld och Plagor" et l'éponyme "Evighetens Dårar") sont chantées ou plutôt hurlées dans cette même langue : un peu de dépaysement cela ne fait pas de mal. Mais l'impression d'inconnu s'arrête à peu près là, d'une part parce que le reste des compositions sont interprétées en anglais et d'autre part parce que la Suède et son death metal, on connaît. Arrivé à ce point, la suite logique consiste normalement en une description froide et banale d'un groupe qui n'apporte rien de nouveau au genre et qu'on se contentera d'aller voir en concert pour le simple fait que cela nous donnera l'air underground. Seulement voilà, nos imposants musiciens en ont décidé autrement.
Sans sortir tout à fait des sentiers battus du genre, l'album arrive à se renouveler et à éviter la monotonie qui aurait pu l'infecter. L'explication en est finalement rationnelle : chaque instrument occupe une place rationnelle dans les compositions, les guitares ne se perdent pas en solis interminables et la batterie en blasts crispants . Torture Division possède en fait un sens du rythme et un groove pas si commun qu'on pourrait le croire. La basse sort pour une fois de son invisibilité habituelle : toujours perceptible, elle est souvent mise en avant et apporte une touche personnelle qui ne rompt absolument pas avec l'univers du groupe et ne fait au contraire que le préciser un peu plus. Si au niveau des paroles on ne passe pas très loin de l'indigestion, (avec un nom pareil il ne fallait pas s'attendre à des chansons d'amour) d'un point de vue technique, l'auditeur suit sans difficulté le fil de chaque instrument. La frappe du batteur tout en étant précise laisse une impression presque chaleureuse et accompagne parfaitement les passages les plus lourds et les sonorités les plus grasses traversant les différents titres.
L'autre particularité remarquable de Torture Division consiste en sa délicieuse habitude de jouer avec nos nerfs au travers d'innombrables montées d'adrénaline. Une raison cette fois-ci objective pour aller se défouler dans le pit. L'aspect groovy de certaines compositions n'y est d'ailleurs pas pour rien et la palme peut être décernée (pour une fois) au dernier titre d'un album, ici "Evighetens Dårar" qui en fera certainement jouir plus d'un avec l'élocution grandiloquente du chanteur, le mélange explosif entre blast et instants ultra lourds et la rapidité d'exécution du tout. De quoi laisser une forte impression sur l'auditeur à l'issue de cette intense écoute et l'empêcher d'oublier que les suédois ont toujours plus d'un tour dans leur sac.

Torture Division peut être accusé, probablement avec raison, de ne pas s'être cassé la tête pour sortir un premier album. Mais passée cette considération formelle, il faut bien admettre que le groupe défend avec brio son oeuvre et parvient sans trop de difficultés à convaincre son auditoire. Pour résumer naïvement, "Evighetens Dårar" est un bon album de Death.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR