CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


YERSINIA
Efter oss syndafoden [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 39.45 - Style : Metalcore/punk
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.blackstarfoundation.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/yersinia
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 janvier 2011 - Chroniqueur : GOHR
 

Trop nombreuses sont les formations sans conviction. YERSINIA au contraire paraît sure d’elle et c’est bien cela son point fort. Chanté dans sa langue natale, les suédois envoient pour le plaisir de nos oreilles un Metalcore aux relents Punk, sans compromis et qui comporte malgré tout son lot de fraîcheur.

« Efter oss syndafoden » fait partie de ces albums qui s’écoutent d’une traite et qui à chaque instant vous collent un peu plus à votre siège. Chaque plan ouvre la porte au plan suivant encore plus puissant. Les riffs plombés ou la voix hurlée punkisante façon AUGUST BURNS RED, sont calibrés de façon à vous accrocher instantanément. Aucune prouesse technique mais une grande efficacité de la part de cette formation qui n’hésite pas à remettre au goût du jour certains canons du Grindcore. C’est le cas du titre « Ett rödstänkt landskap » où blast beats côtoient des riffs qui tiendraient leur place dans les derniers albums de NAPALM DEATH. Ajoutons à cela une production pas trop propre et ce « Efter oss syndafoden » se transforme en une masse sonore assez dense et chaotique pour rappeler les plus grands chefs d’œuvres de l’extrême et du Hardcore. De plus, contrairement à la tendance actuelle YERSINIA ne cale pas des mosh part à tout va. Au contraire, ces derniers sont intelligemment disséminés, les rendant ainsi bien meilleurs (quoique certains soient très simplistes au niveau rythmique). Néanmoins, un peu plus de variété aurait été quelque fois souhaitable. Le fait que tous les titres soient au même tempo vient un peu casser la dynamique, notamment vers le milieu de l’album. Encore heureux qu’à ce moment le groupe se rattrape avec quelques moments plus intenses en émotion ou en violence (quelle agressivité que ce « Flashbang, kniv » ou que ce « Efter oss syndafoden » aux relents Death). A l’arrivée YERSINIA, donne véritablement l’impression d’être un chien fou. C’est un condensé de violence, qui ne semble pas toujours contrôlée et qui vient vous percuter de plein fouet, et vous incite à la suivre dans un mouvement effréné.
« Efter oss syndafoden » est une petite perle de Metalcore. L’esthétique avant-gardiste, la volonté anti-commerciale et le refus de la propreté constituent la qualité de cet album. YERSINIA est vraiment un groupe prometteur, mais devrait dès maintenant se contrôler un peu plus et proposer des chansons plus variées afin de s’affirmer véritablement.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut