last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine DEADLOCK - Bizarro World [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (40.45) | Melodic Death Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.lifeforcerecords.com
Contact groupe http://www.deadlock-official.com http://www.myspace.com/deadlock
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 16 janvier 2011
Chroniqueur : borgir62

Pas mal de groupes de "metal à chanteuse" sont surcotés, ou bénéficient d’une belle réputation, grâce à une mise en scène qui, bien souvent, prend le dessus sur les réelles qualités desdits groupes. C’est le cas de certains combos qui jouent uniquement sur la qualité du chant, mettant de côté toutes compétences musicales. J’entends par là l’absence complète de technique, d’originalité, puisque certains groupes s’appuieront uniquement sur un orchestre, jetant aux oubliettes les 4 ou 5 musiciens qui peuvent être à l’origine du projet. D’autres groupes souhaitent bénéficier de cette mouvance, et estiment qu’avec une chanteuse (si possible au physique intéressant), une voix plus ou moins modifiée en studio et quelques notes de musique rythmée, ils rencontreront le succès. Enfin, il y a une poignée de mutins qui, bien que présentant de temps à autres quelques unes de ces caractéristiques, sont dotés d’un réel potentiel, et nous livrent quelque chose que nous pourrions classer dans les « réussites ».

Deadlock fait partie de cette catégorie. Certes, en 2002, l’album The Arrival était à des années lumières de ce que le groupe nous offre aujourd’hui, et même sur Earth Revolt, il n’y avait guère que « Awakened By Sirens » et « Harmonic » qui mettaient réellement en avant la belle voix de Sabine Weniger. Car il faut l’avouer, auparavant, Johannes Prem était le vrai lead singer de Deadlock, qui évoluait alors dans un tout autre style, un peu plus brouillon. Pas mal d’années ont passé, et nous avons eu la chance d’avoir un excellent opus avec Wolves, et un bon Manifesto (quoique décevant sur pas mal de points). Et voilà qu’en ce début d’année, les allemands nous reviennent avec Bizarro World. Bizarro vous rappellera probablement ce personnage de comics, clone raté de Superman, avec notamment la planète Htrae où tout est fait à l’envers. Heureusement, cette nouvelle galette de Deadlock est loin d’être ratée.

Produit par le guitariste Sebastian Reich, ce 5e CD va plus loin que ce que nous avait proposé Wolves. Finies les touches electro/dance utilisées un peu à tort et à travers comme ce pouvait être le cas sur « End Begins ». Bien que toujours présents, les samples sont enfin utilisés à bon escient, et vont davantage s’insérer au sein des morceaux, plutôt qu’être synonyme de césures.
Sur l’ensemble de l’album, la voix de Sabine ne cesse de nous faire chavirer, et la petite allemande a désormais une voix qui lui permet de rivaliser avec des Cristina, Sharon ou Anneke, rien que ça ! Sabine domine totalement des morceaux comme « State Of Decay » ou « You Left Me Dead », et ces titres sortent clairement du lot. Joe Prem dans tout ça ? Il apporte toujours sa voix death et même si le groupe continue ce qu’il avait entreprit sur ses deux dernières productions, Joe semble reprendre certaines influences de Earth Revolt. Ce chant, davantage hurlé, et qui s’accorde à merveille avec la douce Sabine ; notamment sur « Virus Jones » ou « Brutal Romance », voire même « Falling Skywards » qui rappellera par moment des titres comme « We Shall All Bleed » ou « Bloodpact ».

« Earthlings » permettra à Sabine de mettre en avant un chant beaucoup plus mélodique, élevant encore un peu plus son niveau, tandis que les growls de Joe, accompagnés par les riffs de Sebastian et Gert font toujours des ravages.
Ces derniers placeront habilement leurs lignes de guitares, sans verser dans les soli démesurés, mais assurent tout de même une rythmique des plus agréables.

L’album se referme sur « Paranoia Extravaganza », véritable balade (au piano) de l’album qui n’est pas sans rappeler « Altruism », tant par son rythme, le niveau affiché par Sabine ou l’atmosphère qui s’en dégage.

Davantage dans la lignée de "Wolves", "Bizarro World" surpasse "Manifesto", et permet à Deadlock de se classer parmi les meilleurs groupes de metal à chanteuse.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
DEADLOCK - Manifesto DEADLOCK - The arsonist

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MUNICIPAL WASTE [Lyon - 69] > 30-06-2019
MUNICIPAL WASTE [69] 30-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours