CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEXY CORP_
Uchronopolis [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 46.49 - Style : Rock/Metal Indus
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.blackrain.de
Contact groupe : http://www.myspace.com/dexycorp
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 février 2011 - Chroniqueur : Black.Roger
 

Difficile, en France notamment, de se caser de manière originale dans la mouvance rock/metal/indus sans se rapprocher des sons de machines et de guitares de quelques formations qui sortent vraiment de l’ordinaire dans les bidouillages en folie. Les Tourangeaux de DEXY CORP essayent depuis environ huit ans de proposer un diesel cyber/punk, étiquette se voulant innovante. Après un premier EP « Jigger » sorti en 2003 et un premier album « Fragmentation » qui est sorti de l’ombre en 2009, voici après un line-up quelque peu modifié, l’arrivée dans nos lecteurs CD de « Uchronopolis ». Ce nouvel opus décidément futuriste désire nous plonger dans un certain concept visionnaire d’une cité radieuse (irradiée ?) avec humanoïde et société totalitaire. Le but du jeu étant de se sortir de cet état de fait.

Cet enregistrement nous rappelle les cousins plus rock n’ roll des MURDERDOLLS mais aussi une démarche plus binaire avec SPACE CALL.
Ici on alterne en 16 pistes de très courte durée, samplés « rétro-rococo » avec des morceaux construits, le tout nous immergeant en apnée dans le scénario voulu au départ par la formation. Parmi ces titres il y a du bon et du moins bon, des petites idées par ci et par là, mais le tout reste assez linéaire ma foi. Il en faudrait plus pour nous faire voyager dans ce futur post/avant-gardiste comme dans la fameuse BD « Simon du Fleuve » ou dans une moindre mesure le monde de Enki Bilhal.
Mais revenons-en à la musique. Désolé je n’ai pas ou peu accroché, non pas au concept, mais aux compositions qui n’apportent pas grand-chose de nouveau dans le métal/indus. Imaginez donc, il m’a fallu attendre le dernier morceau pour me faire tendre l’oreille de façon positive, dommage.
Autre point qui m’a dérangé, c’est la production qui aurait dû être un peu plus au top dans ce type de musique, du son plus gros, par pitié. Bref, on résume tout cela par un « peut mieux faire », il faut que le groupe se donne les moyens de « flasher », de nous surprendre donc pour se démarquer vraiment des ténors du genre comme PUNISH YOURSELF ou encore TAMTRUM, vous voyez ce que je veux dire.

Affaire DEXY CORP à suivre évidemment, ne les perdons pas de vue, « wait and see » en quelque sorte.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DEXY CORP_ - Fragmentation

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut