CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DETORN
The Dark Passenger [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 37.00 - Style : Death/Thrash
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/detorn666
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 février 2011 - Chroniqueur : Matai
 

Après un premier EP auto produit de bonne qualité nommé « Locked Inside », Detorn, formation française provenant de Clermont Ferrand, décide de passer un cap et sort donc son tout premier album studio, « The Dark Passenger ». Officiant dans un death métal mélodique aux très forts relents thrash, Detorn décide de mettre les plateaux dans les grands en nous proposant un album rempli de délicatesse et de sensibilité.

En effet, malgré une certaine brutalité, présente dans les riffs souvent violents et des vocaux arrachés, les compositions se veulent assez mélodiques et empreintes d’éléments aériens et doux. Les harmonies entre les guitares instaurent une certaine ambiance, embarquant l’auditeur dans un univers sombre. La musique en elle-même est assez lourde, incisive, précise, carrée, et technique. Mais toute la sensibilité réside dans certains breaks, mais aussi dans les atmosphères, les jeux des instruments mais aussi le chant. Quand il n’est pas growlé, il est clair, et intègre les pistes lors de refrains en autre. C’est assez traditionnel mais généralement, cette alternance de vocaux apporte pas mal d’émotion et permet de changer de registre. Toute la délicatesse réside dans le timbre de voix du chanteur justement, doux et à la limite de l’éraillé. L’interlude « When Eyes Are Closed » met justement bien en valeur cette voix si sereine et même mélancolique.

Hormis cela, il est clair que le groupe n’a pas inventé la poudre à canon. Cependant, il est bon de noter l’inventivité et la progression résidant dans les morceaux, teintés de black par moment, mais surtout dynamiques et arrachés (« Ashes of Me » ou « Sad Days »). Le death de Detorn reste tout de même assez posé (mélodies oblige, quoique…) mais n’en reste pas moins intéressant. Les saccades très thrash sur certains moments ne peuvent qu’inciter l’auditeur à headbanger. Et le dernier morceau « Nobody to Blame » est sans doute le plus sombre et maîtrisé, le plus varié niveau riffings et ambiances, sombres, froides, et lamentées…

Neuf titres composent finalement ce « The Dark Passenger » pour 41 minutes de musique où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Detorn fait vraiment preuve de professionnalisme et nous réserve sans aucun doute de bonnes choses pour le futur, d’autant plus que le son est très bon. Un très bon album en somme que tout fan de death devrait écouter.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DETORN - Locked Inside DETORN - Of scars and existence

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut