CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WHISPERS OF FATE
Embrace My Winter [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 31.11 - Style : metal symphonique
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://whispersoffate.webs.com http://www.myspace.com/whispersoffate
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 février 2011 - Chroniqueur : Bloody
 

A l'heure où Rhapsody On Fire règne en main de maître sur la scène symphonique italienne, d'autres essaient tant bien que mal de se faire un nom aux cotés des plus grands. Whispers Of Fate fait parti de ceux-là. Né à Trevise en 2007 sous la forme d'un duo composé de Betty (chant) et Kaos (guitare) ils furent vite rejoint par Alexander (batterie) et Venom (claviers) une fois le line-up complet, en 2010 le premier album de la formation, "Embrace my Winter" est sorti mais le groupe est toujours à la recherche d'un label afin de l'épauler dans son futur. Ce premier album a-t-il assez d'arguments pour les convaincre ?
Premièrement, le combo voit les choses en grand et propose une intro « Forgotten Players » aux sonorités égyptiennes des plus épiques. Mais avec le temps j'ai appris à me méfier des belles intros. Parce qu'à l'heure où certains préfèrent faire parler la poudre directement sans passer par quatre chemins, d'autres se contentent de mettre l'eau à la bouche avec de somptueuses intros pour cacher le manque d'originalité qui réside le reste de l'album. Heureusement, Whispers Of Fate ne fait pas parti de ceux-là et la seconde piste « Pain Of Earth » renvoie mes craintes dans l'ombre.
Possédant un line-up solide qui connait bien son affaire, Whispers Of Fate nous sert ici des compos peu originales mais assez travaillées qui alternent avec beaucoup de soin les parties métal avec des parties plus atmosphériques qui ne sont pas loin par moment de lorgner sur la musique d'un certain Theatre Of Tragedy. Coïncidence ? Je ne pense pas…
Bénéficiant d'une production assez correcte (mais qui ne casse pas des briques non plus…) , le combo réussit à trancher le côté agressif du métal avec une forte propension à utiliser la réunion du violon et piano, le groupe parsème ses compositions de sonorités douces qui prennent le soin d'en aucun cas, casser la dynamique instaurée par le côté brut de décoffrage présent dans certains segments des morceaux. Là encore, cette association c'est du déjà entendu ! Le groupe connait ses classiques et les joue à merveille apparemment… La véritable déception pour ma part sera au niveau du chant. Mais où sont passées les Tarja et autres Simone Simons qui brillent de par leur puissance vocale ? Décidément depuis ces groupes phares aucunes nouvelles chanteuses ne leur arrivent à la cheville ? Pourtant pour un groupe symphonique dont le chant reste la principale attraction on est forcement obligé de se sentir déçu de par la faible prestation de Betty qui - ne possédant pas une voix très puissante - sert une prestation très molle qui malgré des effets sur sa voix « Wasted World » et une ballade mielleuse « Preludo D'Inverno » elle n'arrive pas à faire décoller un peu d'intérêt chez l'auditeur.

Même si cet Embrace My Winter ne marquera pas les esprits, il faut reconnaitre que Whispers Of Fate propose ici un métal symphonique qui malgré de bonne idée, présente un léger manque de maturité se qui malheureusement le renvoie au rang des disques « sympas a écouter » Laissons le temps de murir à la formation et de voir un second disque qui je l'espère, sera à la hauteur des espérances.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut