CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RAVENTALE
After [ 2010 ]
CD (Durée : 34.28)
Style : Doom metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://solitude-prod.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/raventale
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 mars 2011 - Chroniqueur : Oceancloud
 

Astaroth, homme orchestre de RAVENTALE est un personnage régulier. Pas forcément un forcené de la productivité dans la mesure où il ne nous inonde pas de sorties disparates, mais l'ukrainien fait preuve depuis 2008 d'une belle régularité en sortant un album tous les 12-13 mois. Décembre 2010 a ainsi marqué la sortie de son quatrième bébé sobrement intitulé "After", titre que l'on pourrait considérer comme évoquant un nouveau départ pour l'ukrainien.

Ainsi, à l'instar de la pochette qui tranche nettement par rapport aux artworks très sombres des précédents disques, RAVENTALE change de visage peu à peu. Astaroth a visiblement décidé de prendre ses distances avec le penchant black dépressif encore prégnant sur "Mortal aspirations", ne conservant que quelques excroissances de metal noir à travers les vocaux éraillés, le grain des guitares et l'esthétisme occulte de ses ambiances. Mais le socle musical de RAVENTALE tend de plus en plus à prendre racine dans un doom atmosphérique et mélodique quelque peu imprégné de l'influence de KATATONIA, période "Brave murder day". Oubliés les blasts, le RAVENTALE nouveau ralentit le rythme et ne dépasse jamais le mid-tempo, optant d'ailleurs bien souvent pour le poum-tchak basique mais culte des célèbres suédois – "Youth" pourrait même paraître comme une sorte d'hommage. Côté mélodies également, RAVENTALE révise sa copie, préférant désormais des harmonies doom atmosphériques tristes et nostalgiques qu'aux riffs trémolo aux accents suicidaires d'antan. En gros RAVENTALE se fait plus raffiné, conservant son penchant pour les sentiments sombres et la mélancolie mais cette fois-ci de façon plus élaborée, plus mystique comme l'évoquent les hiéroglyphes ornant la pochette. Le format des morceaux est devenu également plus ramassé, ne dépassant les 8 minutes qu'une seule fois sur les 5 titres – 4 annoncés sur le tracklisting mais le dernier n'a pas de titre –, format plus adapté aux structures répétitives qu'affectionne d'Astaroth. Ses penchants atmo se ressentent nettement plus sur ce disque, par le biais de passages typiquement ambiant enrobés de claviers – par exemple le pont de "Gone" – toujours emplis d'un spleen prenant.
Plus franchement black, ni tout à fait Doom, "After" est sans doute l'œuvre la plus aboutie et personnelle de RAVENTALE à ce jour, présageant une belle progression.

Suivant son petit bonhomme de chemin dans son coin, Astaroth amène peu à peu son rejeton vers des sphères plus raffinées. Entre sa propre vison et le fantôme de ses influences, Astaroth s'impose comme quelqu'un sur qui il faudra compter à l'avenir dans le doom de l'est. A dans un an.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
RAVENTALE - Mortal Aspirations RAVENTALE - Bringer of Heartsore RAVENTALE - Transcendence RAVENTALE - Dark Substance of Dharma

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top