CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KHYNN
Any Fear Calms Down [ 2011 ]
CD (Durée : 41.45)
Style : ThrashCore Moderne
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.khynn.com http://www.myspace.com/khynnrecord
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 mars 2011 - Chroniqueur : Blackened
 

Après un premier essai (« Breakin’ The Fury », EP 8 titres paru en 2007) et quelques changements de line-up, les Franc-Comtois de KHYNN remettent le couvert avec un album maousse costaud, 11 titres ravageurs et production béton (album enregistré au Tower Studio de Montpellier), de quoi donner un bon coup de pouce au groupe pour s’établir sur la scène nationale.

Khynn officie entre un Death Metal Mélodique, un Thrash et un Metalcore coloré et moderne. Et si le groupe reprend ça ou là des successions harmoniques déjà (trop) entendues (couplet de "Hypnotic Black Box" ou pont de "Premeditation") assaisonnées d’une vinaigrette bien connue des amateurs de styles à la terminaison en « core », à savoir des attaques menées de pair entre grosse caisse, basse et guitare en pal mute sur la « grosse corde ». Mais ce petit manque d’originalité qui relève dira-t-on plus de l’inspiration, et qui est certes indispensable au style moderne et précis de Khynn, est bien heureusement mis à contribution au cœur de compositions ultra efficaces et mélodiquement jouissives. Car l’une des particularités du combo est sans doute le chant, qui est justement chanté et non hurlé ! Bon point pour les quatre gaillards de Besançon car la voix de Sam tantôt agressive, à la limite du crié dans l’aigu dont l’influence pourrait être un Björn « Speed » Strid période « Sworn To A Great Divide », tantôt mélodique et granuleuse, apporte vraiment un plus. Enfin un groupe qui ne cède pas au hurlé à tout va et lassant au final, dans un style qui pourtant s’y prête à merveille, même si certains passages chantés dans les fréquences un peu plus graves manquent de conviction et parfois de justesse. Les samples au clavier utilisés en toile de fond donnent une ambiance particulièrement « suédoises » aux compositions. Et que dire du travail remarquable de la batterie ! Le "sérial drummer" qu’est Max s’en donne à cœur-joie sur cet album et démontre toute la dextérité de ses chevilles en enquillant des plans à la double pédale techniquement assez monstrueux quand il ne change pas soudainement de rythme ou n’exécute pas une descente de toms façon mitraillette. Les riffs de guitare, même s’ils se ressemblent un peu, sont toujours exécutés à la perfection et desservent les compositions de la meilleure manière. De temps à autre un petit solo vient agrémenter certains titres ("Hypnotic Black Box", "A Night Of Million Screams", ou l’excellent passage instrumental de "Premeditation") et apportent une touche technique et mélodique supplémentaire. Au niveau des tempi, le changement se fait assez régulièrement. On passe de titres très speed à des mid-tempi lourds et massifs, mais toujours modernes dans l’approche. Le style de Khynn est maîtrisé de bout en bout, fruit de multiples influences qu’on peut assez aisément reconnaître : In Flames, Devildriver, Lamb Of God, Gojira (flagrant sur "And Any Fear Calms Down", titre qui est en fait une succession de plans très librement inspirés du combo des frères Duplantier), et peut-être une pointe de Soilwork ou de Threat Signal. Liste longue mais qui semble composer les fondements de la musique de Khynn.

Un album massif, orné d’une introduction et d’une petite respiration ("The Fall"), qui compte donc 9 titres puissants, bien menés, un peu répétitifs par moments, mais toujours efficaces. Les Franc-Comtois peuvent prétendre à une reconnaissance nationale si le public répond présent (ce qui semble déjà être le cas). Souhaitons le meilleur à ces quatre métalleux dans le vent, actuellement non-signés, mais cela ne saurait tarder !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
KHYNN - Supersymmetry

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR