CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FOUR WHEEL DRIVE
Balls on Fire [ 2010 ]
CD (Durée : 52.36)
Style : hard rock
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.4wd-music.com http://www.myspace.com/4wdmusic
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 mars 2011 - Chroniqueur : Riding-Hood
 

FOUR WHEEL DRIVE, que l’on pourra aussi nommer, pour plus de simplicité et par pratique, 4WD, est un groupe de hard français, typé rock n’ blues. Cette formation originaire de Lyon a été fondée en 2003 sous le nom BROTHERS OF BLUES, à l’initiative de leur leader Fonz, actuel chanteur et guitariste du groupe. C’est en 2005, qu’il décide de passer aux quatre roues motrices en prenant une nomination qui serait plus propre à leur style, de plus en plus profondément hard. L’année suivante est édité un premier MCD entièrement autoproduit. L’album ici présent , sorti en 2010, est le premier véritable opus de la formation, et a été également autoproduit.

«Balls on Fire» débute sur un bon gros rock n’ roll bien lourd avec «Like a Rockstar». Les rugissements groovy de guitares se voudraient assimilables aux bruits de moteur qui nous accueillent d’entrée. C’est un rythme cogneur, bien huilé, dégageant un son juteux parfaitement sous contrôle. Pareil concernant «One Night Stand», et sur un ton plus tempéré, sérieux cette fois sur «Cover Bands». «Just Wanna», hormis la très intéressante et étourdissante giboulée de guitare, sonnerait assez creux au niveau du refrain.

4WD nous propose un jeu des plus complets et performants au niveau de ses instruments. Surtout de la part de leur lead guitar. Ce jeu est riche et nous envoie de puissantes charges musclées. Il ressort d’ailleurs bien dans l’ensemble, grâce au bon travail de production. Le chant de Fonz, quant à lui est plutôt bon, mais manquerait cependant de ce brin de folie, de force supplémentaire pour parvenir à égaler et entrer en complète osmose avec le tranchant des guitares. Il pourra se rattraper magistralement sur l’excellent titre blues «Lonely Blues Cowboy». On prend alors le temps de savourer un blues dans toute son authenticité. Il n’y a plus les grosses vibrations des titres précédents, mais un calme reposant et réparateur. Un bon break en milieu d’album.

Même si «Strings Are Burning» offre du répondant au niveau des 6 cordes, la 2ème partie d’album est déjà moins démonstrative. Des titres rock n’ blues comme «Be a Good Girl» ou «Tired», qui transcrivent pourtant une parfaite ambiance de désert texan, se montreront assez répétitifs à l’écoute. Cela s’avère parfois même du déjà entendu sur certains airs. Le chant perd en adhésion et en intonation. Mais, s’il y a un mieux avec l’excellent jeu des guitares, il y a un pire avec les chœurs, quand ils sont présents, qui sonnent pour le coup totalement faux. C’est ce qui fait perdre les étriers et toute réelle substance à des titres comme «One Good Reason» ou encore au titre éponyme de fin «Balls on Fire» qui s’annonçait lui, riche et particulièrement entraînant. On y appréciera ici l’avalanche de riffs typique d’un efficace vieux rock sudiste.

Même si le moteur a tendance à se gripper à la sortie de «Lonely Blues Cowboy», FOUR WHEEL DRIVE est une machine faite pour rouler. Un groupe encore modeste qui pourra convenir aux assidus d’AMERICAN DOG, de LYNYRD SKYNYRD, ou de NASHVILLE PUSSY. «Balls on Fire» est un peu à considérer comme un visa pour l’Amérique.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top