CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DODSFERD
Spitting With Hatred The Insignificance Of Life [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 55.29 - Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.moribundcult.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/dodsferdmisanthropy
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 mars 2011 - Chroniqueur : Valentheris
 

Au fil des années, la folie et la haine de Wrath, unique membre de DODSFERD à ce jour, semble croître de manière irrévocable. En effet, l'homme en question s'avère très prolifique depuis sa première sortie en 2006, "Desecrating The Spirit Of Life" et nous revient en 2011 avec son sixième Full-Lenght faisant suite à ce que l'on pourrait appeler un égarement de la part de "Suicide And The Rest Of Your Kind Will Follow" qui laissait l'auditeur passablement sur sa faim à cause de son faible rapport quantité/intensité. C'est donc toujours sous l'étendard de Moribund Records que ce dernier opus en date voit le jour, la lourde tâche de relever le niveau des dernières années sur ses épaules.
L'artwork semble annoncer du bon au départ, loin de la piètre qualité de son prédécesseur et "The Hate Goes On" semblera également confirmer ce retour en force avec son départ en puissance démontrant l'éternel effet positif et accrocheur que peut provoquer cette fameuse alliance entre la voix si caractéristique de Wrath et ce riffing incisif et immédiatement prenant. La recette semble être la bonne pour passer un bon moment, malheureusement le Grec ne laissera pas ses élans dépressifs et lents derrière lui. Il les ramènera bien assez tôt sur le devant de la scène avec une seconde piste peu convaincante malgré ses élans mélodiques intéressants ou encore enfoncera le clou lors de la pénultième offrande avec un titre éponyme qui s'essouffle vite et qui s'avère être plutôt vide même s'il reste jouissif sur le court terme.

Le contenu de l'album arbore l'éternel sextet de compositions comme pour les premiers albums. En revanche, la flamme de DODSFERD s'est amoindrie avec le temps comme en témoignera un "Your Kingdom Was Built In A Lie" qui témoignera encore une fois du manque d'inspiration de Wrath en dépit de son caractère Black'n Roll assez poussé et convaincant pour peu qu'on s'y habitue. Le grand problème de cette sixième sortie longue durée vient du fait que le panache haineux que dégageaient les quatre premières productions a disparu. Fini la misanthropie marquante d'un "Fucking Your Creation" ou la fureur jouissive d'un "You Were Talking About A Kingdom...", la forme est là mais l'esprit est quelque peu absent si ce n'est dans certains passages ou la bonne piste finale "A Pile Of Shit; The Only Hope Of Your World" qui délivre un riffing poignant et évolutif montrant que le one-man-band a toujours de bonnes choses à offrir et que ce n'est sans doute qu'un passage à vide et qui demeure une des compositions les plus profondes de l'homme à la tête du projet depuis 2008.

DODSFERD n'est pas mort, loin de là. Cependant, il déçoit quelque peu une fois encore, bien que les dégâts soient moindre que lors de la précédente offrande. De bons passages sont toujours présents mais avec une fougue amoindrie et une inspiration un peu trop poussive.
Il n'en demeure pas moins que la confiance reste là en chaque fan et que le grand retour tonitruant du groupe est attendu !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DODSFERD - Cursing Your Will To Live DODSFERD - Death Set The Beginning Of My Journey DODSFERD - The parasitic survival of the human race

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut