CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DISCONNECTED BRAIN
Descent Into Hell [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD - Durée : 23.82 - Style : Thrash Métal
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/disconnectedbrain
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 avril 2011 - Chroniqueur : Bloody
 

Comme on me l'a toujours dit : mieux vaut prendre son temps pour bien faire les choses. C'est ce qu'a compris le groupe Disconnected Brain. Tout jeune groupe d'Aix les bains (Savoie) formé en 2006, il a bien pris le temps pour concocter son premier six titres ! Car il ne sort que maintenant dans de nombreuses crèmeries. Mais franchement, on n'a pas à se plaindre vu la monstrueuse galette qu'il vient de sortir; l'attente en valait le coup !

Evoluant dans un thrash métal complètement barré -la faute à une (forte) dose néo metal pour la moins inattendue- Disconnected Brain a trouvé sa voie avec un mélange bien singulier qui ne laisse pas indifférent. Ce "Descent Into Hell" (on repassera pour l'originalité du titre...) propose une musique à la croisée de Metallica pour le côté thrash et Limp Bizkit et consort pour le côté néo. Mais bien évidemment, ce ne sont que des références car vu l'originalité des compos déployée par la formation, il est inutile (pour les pointilleux) de chercher le riff qui ressemble à un tel ou un autre tellement Disconnected Brain dispose d'un talent pour le moins énorme. Et ce talent, ils vont le mettre à disposition pour chaque facette de leur musique. Tous les musiciens sont bien à leur place et gèrent à merveille leur talent ! Ces cinq années de travail ne sont pas déméritées. Il suffit d'écouter les riffs de "Last Night" où "Demolition" pour prendre conscience que le panel de mélodies utilisé par les membres de Disconnected Brain est assez élaboré. De même pour la section rythmique qui nous présente là un très bon travail surtout au niveau de la batterie. Ce dernier n'est pas un manchot, et va alimenter les morceaux de partitions déstructurées qui baignent dans le néo (Descent Into Hell)
Côté vocal, là, c'est la grande classe ! Un spectre de James Hetfield traîne ses cordes vocales sur toute la longueur de l'EP. En effet, Steeve est un véritable Hetfield junior mais bizarrement ça ne choque pas plus que ça. Car l'homme sait très bien répandre sa rage quand il faut et où il faut, et use très bien de ses screams (Outsider, Have To Fight).

Afin de parfaire le tableau, la formation a surtout pensé à tailler sa musique sur mesure pour la scène. Sur CD, le rendu est déjà excellent alors je n'imagine pas les dégâts que pourrait causer leur musique sur les planches. Nombreux sont les passages nerveux qui raviront les allumés du pit ou encore ceux qui veulent faire la gymnastique de leurs (fragiles) cervicales. Il en est de même sur le niveau vocal. Le titre "Doggystyle" se prête parfaitement au jeu avec sa pléiade de choeurs féminins qui je pense, devrait faire son petit effet en live.

Vous l'aurez compris, ce "Descent Into Hell" a fait l'effet d'une bombe dans ma chaumière. Des compositions d'enfer, une production très léchée, un chant très agréable; Disconnected Brain a frappé fort pour sa première fois. En espérant les voir au détour d'une scène, je n'ai qu'un seul conseil à vous donner : Jetez-y une oreille et achetez-le ! Vous me remercierez après coup.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut