CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MAXXWELL
All in [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 42.53 - Style : Hard rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.bob-media.com/cms_fastball/
Contact groupe : http://www.maxxwell.ch/ http://www.myspace.com/hefhaefliger
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 mai 2011 - Chroniqueur : Riding-Hood
 

Encore une nouvelle formation helvète qui fera de l’ombre au très estimé KROKUS. La Suisse donne une nouvelle fois raison à ceux qui prétendent que ce pays est un bastion du hard rock européen. MAXXWELL, formation créée en 2006, figure parmi les nouveaux arrivants et soulève déjà un vif intérêt. Il faut dire que son premier opus « Dogz on Dope » a été salué par la critique. C’est toujours sous le label Fastball que paraît son suivant, « All in ».

Un hard fort, pas très compliqué c’est vrai, mais volontaire et puissant, qui se révélera aisément grâce au bon travail de production. Un hard sec aux tendances groovy à commencer par « Dead End Streets ». La rythmique se montre à la fois disciplinée et moderne, peut-être trop disciplinée car trop rangée derrière la voix de Nobi Suppiger qui semblerait tout dévorer à lui seul. Les mouvements se font suivant les évolutions et les apparitions du chant. Une soumission des plus marquantes sur « Black Widow » développant un hard plus à l’ancienne. Un effet qui se fera également ressentir sur le blindé et bourdonné « Trouble ». Un côté bien huilé et rentre dedans que l’on retrouvera par la suite avec « Hellride » aux résonances familières à AC/DC. Cette soumission sera tronquée en l’espace d’un titre. « No Pain No Gain » se fait plus intriguant et balancé. Le rythme devient prédateur, agrippé et tente de prendre le pas sur le chant.

MAXXWELL correspond assez souvent à un hard brut et grésillant, pas forcément technique, même répétitif et banal par endroits, si on en retient l’insolence de titres comme « Outlaw » ou encore « Out of Control ». Ce dernier nous fait pourtant état de riffs puissants et mélancoliques sur l’entame. Cela apporterait le même effet de surprise qu’avec « Heads or Tails » qui nous accueille directement sous des airs menaçants de heavy, avant d’être regagné par une plus grande monotonie.

De la dureté implacable, du chant sec et claquant de Nobi, on passe à une certaine finesse et candeur sur des titres ballades, avec le très bon « Still Alive », bien posé même si on a une impression de déjà entendu; mais encore avec « Anything », plus à l’américaine et ponctué d’une deuxième partie de piste mordante, quasi agressive. Un peu dans la même teneur que « Take Me Away », même si celui-ci, pourtant maintenu de mélodies fortes, ne reste pas moins sans effet. Le chant se perd dans sa maîtrise.

Des mélodies, des compositions simples. Rien de virtuose, rien d’inattendu. MAXXWELL n’égalisera peut-être pas les grands groupes de hard rock. Pas de prise de risque mais pas de prise de tête non plus. « All in » s’écoute sans la moindre difficulté. Les suisses nous font là un disque calibré pour mettre l’ambiance dans des après-midis ensoleillés.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MAXXWELL - Tabula rasa


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut