CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SEPTIC FLESH
The Great Mass [ 2011 ]
CD (Durée : 43.00)
Style : Black/Death épique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : http://www.septicflesh.com http://www.myspace.com/septicfleshband
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 mai 2011 - Chroniqueur : Hellbangeuse
 

Le voici, le voilà. « The Great Mass », digne successeur de « Communion » est prêt à assaillir vos oreilles avec une ambition qui fait presque froid dans le dos. Déjà considéré par beaucoup comme l’album de l’année, cette dernière offrande de SEPTIC FLESH se profile tel un dangereux voyage dans les entrailles du mystique et de l’épique.

Pour nous proposer ce délicieux périple, les Grecs n’y sont d’ailleurs pas allés de main morte. La coopération avec l’orchestre philharmonique de Prague a ainsi été renouvelée dans une optique encore plus audacieuse que sur « Communion », de manière à ce que l’orchestre imprègne jusque dans leurs moindres recoins chacune des nouvelles compositions. A cela viennent s’ajouter, sorte de cerise sur le gâteau, une production et un mixage en béton armé réalisés par les bons soins de notre ami Peter Tägtgren. Basiquement, tous les ingrédients pour enfanter un être aussi maléfique qu’envoutant sont donc réunis. Mais il ne faut tout de même pas oublier le principal : le travail d’un groupe à la maturité impressionnante, tête pensante d’une œuvre complexe et aboutie.

La sonorité des instruments n’a pas changé d’un poil depuis 2008 et continue d’imbriquer parfaitement guitares, basse et batterie pour un rendu déconcertant de cohérence à l’image même de la voix suave et aigre-douce de Sotiris. La musique de SEPTIC FLESH cultive toujours ce goût pour la feinte et les montées d’adrénaline parfois invraisemblables jouant cyniquement avec nos nerfs. « The Great Mass » est en fait un album aussi émotif que réactif qui nous prend à la gorge dès le début, grâce à l’ahurissant «The Vampire of Nazareth », sans doute le meilleur titre de tout l’album. La variété du titre, ses parties instrumentales à la violence progressive, l’angoisse dégagée par les chœurs ésotériques, le tout servi par un dangereux accouplement entre instruments classiques et électriques, vous plonge à marche forcée dans un univers décadent à l’influence mystique omniprésente.

L’album se déroule dans sa globalité selon ce même schéma de montée de l’angoisse progressive, intercalant divers instruments et effets pour mieux nous surprendre à chaque fois. Ce remarquable effort sur les ambiances rend de fait « The Great Mass » aussi visuel qu’auditif grâce à sa personnalité musicale aboutie. Il ne faut d’ailleurs pas longtemps pour se représenter avec précision d’interminables courses-poursuites en plein milieu du soleil oriental, des personnages aussi étranges que maléfiques et une mort planante qui menace à chaque nouvelle péripétie. En vérité, cet album est une magistrale musique de film aussi intense que complexe.

« The Great Mass » brosse un tableau complet de ce que SEPTIC FLESH peut nous offrir de meilleur, des blasts interminables de « The Vampire of Nazareth » (encore une fois ce morceau est un vrai chef d’œuvre) à l’orgue inquiétant de « Mad Architect » en passant par les guitares lancinantes sur « The Undead Keep Dreaming ». Le groupe entretient la fébrilité tout au long de l’album, cultivant un goût poussé pour l’harmonie dans des compositions qui se marient logiquement avec les instruments de l’orchestre philharmonique donnant cet écho et cet aspect planant aux différents titres. Pour aller au bout des choses, il convient de souligner que paradoxalement, cette omniprésence possède la fâcheuse tendance à empiéter un peu abusivement sur les lignes de SEPTIC FLESH. On aurait ainsi par moments apprécié un peu plus de violence directe et rentre-dedans afin d’éloigner de nous l’idée que le groupe se cale parfois un peu trop automatiquement sur l’orchestre.

SEPTIC FLESH repousse plus loin les limites du Metal avec « The Great Mass ». Un album complet, original, puissant et évocateur qui restera sans aucun doute dans les annales. Et même s’il n’est pas complètement parfait, il s’en approche néanmoins à grand pas.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SEPTIC FLESH - Communion SEPTIC FLESH - Mystic places of dawn SEPTIC FLESH - Esoptron SEPTIC FLESH - Ophidian wheel

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top